mardi 15 octobre 2013

Une réflexion personnelle sur le fansub et le scantrad, il est encore temps de changer !

Je n’avais pas prévu un billet de ce genre maintenant. En fait, il s’agit ici, en quelque sorte, d’une réponse personnelle au dernier podcast de Mangacast.fr qui est consacré aux éditeurs avec pour thématique « Débat : Fansub/Scantrad, quelle place pour la traduction de fans ? » (avec des invités de Dybex, Wakanim et Kurokawa). Il faut l’écouter, vraiment !
C’est pour moi l’occasion de mettre à plat tout ce à quoi je pensais, depuis quelques temps, et de donner mon avis. Évidemment, ce dernier n’engage que moi et il vaut ce qu’il vaut.


Le fansub, prendre conscience du problème


Je ne vais pas mentir, j’ai consommé du scantrad. Et j’ai consommé du fansub, et récemment encore, épisodiquement. Comme on le dit, il faut balayer devant sa porte avant de regarder chez le voisin. Je ne suis pas blanc comme neige, loin de là. Surtout côté fansub.

Pourtant, j’étais un « ange » au début. Avant, les animés c’était soit à la télévision, avec le câble au domicile familial, soit sur ma propre télé et mon lecteur DVD. J’ai découvert la japanime ainsi. .hack//SIGN, Gundam SEED, Silent Mobius et d’autres sur le petit écran chaque semaine. Je me saignais pour m’acheter les coffrets DVD de Tsubasa Chronicle à chacune de leur sortie. J’en ai encore des centaines de souvenir ! Quelle impatience pour trouver le nouveau DVD de Gundam SEED Destiny dans le rayon de sa Fnac à Caen pour enfin connaître la suite ! Tu te remettais cinq fois, dix fois, vingt fois la galette dans ton lecteur en attendant la prochaine sortie ! Aaaah…

Cependant, je suis devenu un démon lorsque j’ai eu mon premier ordinateur et internet, après mes vingt ans (un poil en retard sur ma génération~). Un autre univers s’ouvre alors à toi : des centaines d’animés tout frais dispos, facilement et gratuitement ! Évidemment (?), tu fonces, tu ne poses pas de question. Et je suis resté ainsi longtemps sans réellement m’en poser, ou alors en les balayant d’un revers de la main avec, par exemple, le vieux prétexte habituel « j’achète à côté des DVD ». Je m’achetais aussi sûrement une bonne conscience comme ça, tiens. 

J’ai grandi, et, sans doute, je suis devenu un peu moins con qu’avant. Certes, j’ai une vidéothèque dont je suis assez fier, mais quand je compare ce que j’aurais dû acheter et ce que j’ai effectivement pris, la pseudo fierté en prend un coup.

Puis, par exemple : pourquoi n’ai-je – jamais – pu accepter l’idée même de m’acheter une R4 pour ma Nintendo DS afin de jouer illégalement à des milliers jeux ? (Pourtant j’ai été très souvent encouragé à le faire) Ma réponse : non, ce n’est pas bien, ce n’est pas correct, c’est illégal ! Alors que, à côté, tranquillement, j’acceptais la simple idée même de regarder – illégalement – des animés par le biais du fansub. Logique de mon cerveau où es-tu ? Le problème de conscience et de morale est tout à fait le même pourtant, mais j’avais deux réponses différentes…


Une alternative légale et intéressante existe désormais


Depuis 2010-2011, ma vision a progressivement changé. Il a fallu du temps. Pour plusieurs raisons. La première : je suis devenu moins boulimique niveau animés. En volume, j’en regarde beaucoup moins qu’à mes débuts sur internet. J’ai un rythme beaucoup plus rationnel qui m’a amené à demander, non, à exiger moins de quantité. Du coup, tu prends le temps de te poser et de regarder un peu autour de toi ; tu te poses des questions. 

Deuxièmement, surtout depuis 2012, j’ai trouvé une réponse avec le simulcast légal. D’abord Dybex, mais surtout ensuite avec Wakanim qui a décollé. Au début, j’ai suivi avec une certaine curiosité ce nouvel éditeur qui arrivait, dans le paysage francophone, un peu comme un ovni. Aujourd’hui, je considère que Wakanim est l’éditeur qui répond le mieux aux attentes d’un public très capricieux (dont je fais parti) ; sa popularité n’est pas anodine. J’apprécie vraiment leur travail et il me donne l’impression d’aimer ce qu’ils font. J’aimerais aujourd’hui dire du bien de Kazé (et maintenant ADN), mais je n’y arrive pas. Pourtant, ils ont le potentiel d’offrir quelque chose d’excellent, ils en ont les moyens ! Mais non… Enfin bref, c’est un autre débat.
Tout dernièrement, c’est Crunchyroll qui a débarqué, comme une bombe, chez nous en nous offrant un équivalent en français du monstre anglophone. À titre personnel, je considère que, cet automne, malgré cette arrivée inattendue, ce sont eux qui présentent la meilleure offre. Je suis séduit, j’ai pris un abonnement chez eux.

J’ai toutefois un peu peur que Crunchyroll.fr – avec ses moyens colossaux – cannibalise le marché français. Ils n’en resteront pas là après un tel coup d’éclat. Puis, je trouve que ce site/éditeur a un gros avantage sur ses concurrents : l’aspect communautaire de leur plateforme. Je ne sais pas si ADN ressemblera à la plateforme web de Kazé, à voir. Mais concernant Wakanim, certes, t’as une pseudo page personnelle, mais, au final, tu ne passes sur leur site que pour voir le dernier épisode sorti (logique) ou pour lire, de temps en temps, une news, rien de plus. Même, leur forum est peu lisible. S’il y a une véritable communauté autour de Wakanim, aujourd’hui, je ne suis pas pour autant entièrement convaincu qu’elle lui soit si fidèle que ça. Des hits comme L’attaque des titans ne se répéteront pas toutes les saisons.
J’espère que mes craintes ne resteront que des craintes.

Pour en revenir à nos moutons : tout cela pour dire que pour la japanime : le fansub, c’est fini ! (Et pour moi aussi.) Certes, il n’a pas encore disparu, il prendra du temps à disparaître, mais – et je l’espère – il est fini.
On a désormais une vraie offre légale, intéressante niveau contenu et niveau prix. Elle ne devrait maintenant plus que se développer dans les mois à venir. Cet automne, 90% des animés de la saison sont disponibles légalement chez nous. Tant mieux, je m’en réjouis même.
Cependant, il faut que l’offre légale devienne plus qu’une simple alternative (ce qu’elle est encore aujourd’hui), elle doit devenir le réflexe naturel des gens qui veulent regarder des animés !

Et c’est quelqu’un qui a consommé beaucoup de fansub qui dit tout ça. Il faut savoir tourner la page. D’ailleurs, au passage, à propos d’un argument qui est souvent utilisé par les défenseurs du fansub : ce serait grâce à ce travail de fans (pour les fans) que la japanimation et le manga seraient devenus aussi populaires en France ! Non. Il a pu aider un peu à ce phénomène, mais il ne l’a pas créé. En fait, il en est né et l’a accompagné grâce à l’explosion d’internet.
En ce qui me concerne, j’ai découvert l’animation japonaise avec des séries comme Sakura Chasseuse de Cartes, Pokémon ou Yu-Gi-Oh, j’ai ensuite découvert plus tard un nouvel horizon plus large avec des titres tels que ceux que j’ai déjà cités plus haut. C’est sans compter l’influence qu’ont tenu les Rpg japonais dont je suis très friand depuis le lycée (et le collège en comptant Pokémon). C’est pareil pour le manga. Alors que je découvrais ces merveilles, j’ignorais tout du fansub et scantrad !


Le scantrad ? Le papier, ce n’est pas la même chose...


Justement, concernant le manga, la situation est très différente. En fait, ma consommation de productions illégales a été fortement limitée par deux choses.
– J’aime le livre en tant qu’objet, j’aime le posséder, donc j’achète. Et le manga est un livre. Ma collection n’est pas énorme, peut-être, mais je suis fier de deux bibliothèques que je remplis avec les séries que je lis. Les livres, le seul moment où ils peuvent poser un petit problème, c’est lors d’un déménagement.
– Deuxièmement, je n’aime pas lire sur un ordinateur (ni sur même une tablette ou une liseuse). Enfin, pour être plus exact : je n’aime pas la lecture suivie et continue sur un support informatique. Ça concerne le manga et le livre en général. Je travaille dans un domaine qui m’amène à passer la majorité de mon temps dans une bibliothèque. Je suis un rat de bibliothèque pour ainsi dire, même si cette image est souvent malheureusement et peu flatteuse dans la bouche de beaucoup de gens. J’aime le contact avec le papier, mais, également, je trouve beaucoup plus agréable et pratique de lire ou de consulter un vrai livre. Un support numérique – même légal – n’aura jamais à mes yeux la valeur d’un livre. Il ne peut avoir qu’une utilité ponctuelle pour vérifier ou consulter des ouvrages ou des articles chez soi. Évidemment, après, cela a un coût, mais c’est ainsi.
C’est aussi pour dire que je suis totalement opaque à toute idée du manga numérique. Même si, pour les éditeurs, il s’agira, à moyen terme, d’un support inévitable.

Bon passons sur cet aspect sentimentaliste et matérialiste. Le dernier scantrad que j’ai lu, c’était Amanchu!, et plus exactement c’était avant que Ki-oon annonce sa licence. Elle remonte à début 2011. Donc, en gros, depuis courant 2010 (?), je n’ai plus lu un seul manga en scantrad. Et encore, avant, c’était limité à quelques titres très ponctuels, Claymore ayant été un temps peut-être le seul que je suivais avec plus ou moins de régularité. Je tiens quand même à signaler que je possède ces séries en version papier (on ne sait jamais), enfin, j’espère que vous n’en doutez pas, au moins pour Amanchu! (et même en japonais pour les deux premiers tomes). Depuis, j’ai pu zieuter (ce qui n’est pas lire) ici ou là quelques pages, rien de plus.

Pour dire que je n’en lis pas : je n’ai jamais lu la fin d’Aria en scantrad ! Justement parce que je refuse de le faire. Lire ainsi un si bon manga, ça me ferait mal au derrière pour être poli.


Mais après ?


Étrangement, c’est quand je me suis rendu compte de tout ça, que je commençais déjà à acheter moins de mangas ou d’animés. Mais en fait, cette baisse a essentiellement des explications financières. Triste réalité de la vie… Cruellement, c’est quand mes moyens financiers augmentent que la part consacrée aux loisirs se trouve réduite de plus en plus pour d’autres raisons… 

J’essaye aussi de participer à mon petit niveau à la promotion de la culture japonaise et à son partage entre « fans ». J’administre, depuis 2008, un forum. On y mène une politique « anti-promotion » du fansub et du scantrad depuis déjà quelques années ; pour simple exemple, tous les liens de téléchargement illégaux sont bannis et les personnes fautives sont susceptibles de l’être aussi. Évidemment, on pourra me répondre qu’une partie importante des membres qui suit les séries dont on discute le fait au moyen du fansub. Je le sais très bien. Après, je ne vais pas tous les bannir à cause de ça. En plus, en priorité, je devrais m’auto-bannir sinon. Les habitudes prendront du temps pour changer. Il faut accompagner ce mouvement. Par exemple, depuis quelques mois, on fait l’effort de recenser tous les animés dispos en streaming légal.

Pour finir, dans l’autocritique. C’est bien beau tout ce que je dis, mais ceux qui suivent régulièrement ce blog pourront me répondre aussi : « Et les dramas ? Tu achètes les séries au Japon pour les regarder chez toi ? » Oui, très jolie hypocrisie de ma part, c’est tout à fait vrai. Pour le coup, l’offre légale en France est (quasi-)absente, c’est un fait indéniable. Mais, on en revient au même problème pour le fansub d’animés, cette réponse n’est pas une excuse valable. Un Jdrama-Wakanim ouvre demain ? Je fonce. Mais, aujourd’hui, voilà… Que faire ? Abandonner les dramas japonais ? Je n’en ai pas envie…
Pour la japanime, il y a aujourd’hui une alternative légale. Mais avoir une réponse définitive sur ces questions assez complexes, c’est très difficile.

Enfin, voilà, je pense avoir fait le tour de ce dont je voulais parler. Ce billet n’arrive pas comme ça. Je ne me suis pas réveillé ce matin en paniquant. L’émission de Mangacast.fr m’a surtout motivé à mettre à plat les idées, les réflexions et les (auto)critiques que j’avais en tête. Vraiment, je vous encourage à écouter leurs deux podcasts qui sont intéressants et, ensuite, à réfléchir à tout ça, à ce que vous faites vous-mêmes. Inutile de se flageller jusqu’au sang après.

17 commentaires:

  1. Pour le scantrad, tout-à-fait d'accord avec toi : rien ne remplace le support papier. Néanmoins, il m'arrive d'en consommer une ou deux fois par an, mais uniquement quand il n'existe aucune offre légale en France ou dans un pays anglophone, ou quand un tome se termine par un cliffhanger et que je n'ai pas la patience d'attendre la suite. Je suis faible. Mais j'achète la suite en question à sa sortie.

    Pour le fansub, c'est plus délicat. J'ai commencé l'animation japonaise à l'époque de la VHS, et crois-moi, si j'avais connu le fansub, je n'aurais pas acheté Silent Möbius sans tester auparavant...
    A l'heure actuelle, c'est moins un problème car je regarde très peu d'anime, et je sais que je pourrai m'en passer. Néanmoins, je sais que je ne suis pas prêt à payer pour une vidéo dématérialisée ; je regarde une série, légalement ou non, et si elle m'a plu, j'achète les DVD. C'est pour cela que j'apprécie Wakanim, car je peux regarder leurs animes en bonne qualité avec juste une publicité, ce qui me convient ; dommage que leur catalogue m'intéresse peu. Sunrise qui diffuse Build Gundam sur sa chaine youtube, je prends. Par contre, j'ai attendu que Kaze sorte les DVD de La Mélodie du Ciel et de Môretsu Pirates, qu'ils avaient proposé en simulcast, et comme ils n'en ont pas envie, j'ai pris les DVD anglais.
    Comme tu le dis, le fait que j'achète des DVD n'excuse rien, d'autant que cela ne concerne pas toutes les séries. Mais je participe malgré tout à cette économie, je n'achète plus de séries sans les avoir testé auparavant - Musashi la Voie du Pistolet m'a vacciné - et si le fansub venait à disparaitre, je sais que je pourrais me passer de l'animation japonaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la vente de supports physiques (DVD/BR), je ne suis pas sûr que ça va aller en s'améliorant. J'ai aussi l'impression que Kazé trie, encore plus qu'avant, les séries qu'ils sortent, laissant les autres séries pour la VOD. Le dématérialisé est moins risqué pour eux...

      Pour "Silent Möbius", il y a le générique au moins qui est bien~
      Je ne savais pas pour Sunrise, je vais aller voir ça.

      Merci pour ta réaction intéressante !

      Supprimer
  2. Je suis un gros consommateur de fansub et de scantrad chaque semaine, je me sens pas concerné par ce débat.
    J'achète des DVD à 60 € les 2 épisodes quand la série me plait vraiment, et je dois en acheter un peu plus de 1000 € de manga/an. Si je pouvais acheter plus je le ferai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu restes tout de même concerné par ce débat. Après, je ne critique pas. Puis, j'ai fait et je fais encore un peu de même. Sauf que, comme je dépense beaucoup moins qu'avant, je ne peux plus sortir cet "argument".
      Mais une chose est vraie - et un peu oublié de la part des éditeurs -, une partie des plus gros consommateurs de produits culturels japonais, chez nous, sont aussi de gros consommateurs de fansub/scantrad.

      D'ailleurs, tu achètes des coffrets DVD japonais ? :O

      Merci pour ta lecture et ton commentaire en tout cas !

      Supprimer
  3. Un point que j'ai oublié de préciser, c'est qu'à titre personnel, il m'arrive souvent de me servir des animes pour découvrir des séries disponibles en manga en France, et s'ils me plaisent, je me tourne vers la version papier. Nombre de titres que je suis actuellement, je les ai commencé comme ça : Kuroko no Basket, Zetsuen no Tempest, Ao no Exorcist, Shingeki no Kyojin, Arata Kangatari, pour ne citer que les plus récents. C'est pour cela que j'avais fait une interview de Grégoire Hellot pour lui demander si la diffusion d'un anime, même quand elle n'avait pas de support légal en France, influait sur les ventes de ses manga.
    Il y a des signes qui ne trompent pas. Par exemple, Maid Sama a été longtemps sur le marché, avant qu'une adaptation animée ne soit annoncée et que d'un coup, cela intéresse Pika. A propos de cette série, Bruno Pham de Akata avait eu un message très clair sur leur forum, expliquant (en substance) que maintenant que l'anime était prévu, le manga devrait trouver preneur ; cela n'a pas loupé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve ça assez logique que les animés influent sur les ventes de manga.

      D'ailleurs, sur ce sujet, je trouve que les éditeurs manga et éditeurs d'animés ne marchent pas assez main dans la main. Pourtant, il y aurait moyen de faire de bonnes promotions sur des titres bénéficiant des deux supports. Ça reste très rare. J'espérais un peu avec Kazé, vu qu'ils sont sur les deux supports, mais rien de flagrant...

      On pouvait voir beaucoup de publicité pour le manga de "L'attaque des titans" sur Wakanim, mais ça me donnait plus l'impression que Pika voulait juste bénéficier de l'occas' (et Wakanim récupérer des sous pour la pub) plus que d'avoir une politique globale en collaboration entre Pika et Wakanim.

      Pareil, dernièrement avec "Tales of Xillia", Doki Doki a essayé de profiter de la sortie du jeu pour vendre. Mais en boutique, trouvais-tu les mangas à côté des jeux, et vice-versa ? Après, c'est sans doute compliqué - forcer la main à la Fnac par exemple, ça ne doit pas être facile. Mais globalement, le manga reste juste dans la case manga chez nous, même quand il pourrait profiter d'une exposition plus large.

      On vend les mangas ici, les animés là-bas...

      Supprimer
  4. oui ZGMF Balmung, c'est de çà que je parle quand je dis DVD à 60 € les 2 épisodes. C'est pas en France qu'on a çà. Kaze c'est 60 € les 12 ep :p
    personnelement les BR jp de Gurren Lagann à 600 € FDPout les 27 épisodes, les 2 films, et en bonus les GurrenPara, je trouve pas çà cher du tout pour la qualité de la série.
    en 2003 j'étais encore étudiant quand dybex a sorti les cowboy bebop, j'ai payé mes DVD à 30 € l'unité. Tu calcules çà fait 180 € pour l'intégrale de la série. Je pense que Cowboy Bebop vaut ce prix sans problème. Après j'ai pas acheté la version jap car j'avais pas les moyens au moment M ou que j'ai d'autres priorités d'achat. Mais sur un coup de tête et si je peux me l'offrir, je vais pas me gêner à le racheter.

    Et je te confirme que je me sens pas concerné par ce débat, même si il est vrai que je consomme des séries que je n'achète pas ou que j'ai pas l'intention d'acheter.
    Je prend en exemple Bleach, je continue de lire les scans mais j'ai aucunement l'intention d'acheter. Tout simplement parce que c'est une série que j'ai pas l'intention de relire une seconde fois.
    Et honnêtement, je préfère mater mes anime à la TV avec une heure définie que de voir une série en streaming à n'importe quelle heure de la journée. Il m'arrive souvent de regarder Naruto en VF sur G1. C'est pour çà que je pense à m'abonner à Canal Sat pour mater J1 au printemps 2014 (la saison hivernale en anime est toujours tristes).

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi, je pense que si on tue totalement le fansub, on en aura pour notre pomme d'ici peu. Parce qu'il existera toujours des séries à fort potentiel (non, on ne parle pas d'Aria :P ) mais peu convaincantes pour les éditeurs. Et avec le fait que certains sont prêts à acheter de la bouffe de m** pour avoir des superbes vacances, je doute qu'on n'y arrivera à sauver le payant.

    Car oui, il faut bien payer, car tout a un coût. Mais les gens qui sont à 80% technophiles, ils adorent tout ce qui est gratuit. Faudrait trouver un concept équivalent à Candy Crush, ce jeu qui arrive à générer des millions par jour tout en étant "simple". Du genre 1 EUR pour l'épisode en HD de 25min, avec portabilité illimité hein ? :P

    J'ai horreur de tout ce qui passe à la tv... Quand tu regardes des "vrais" mangas/animés, même des shonen des plus méconnus en France, tu aimerais trop que ça passe gratos sur la TV française. Sauf que personne ne prendra le risque, avec un domaine en baisse de vitesse. Au passage, ça aurait été quand même bien une chaîne qui propose à certaines heures des animés anciens gratos (un peu comme LGK sur NT1 avant)...

    Bref, quand on aura des patrons de chaînes TV descendants de la génération manga, on aura enfin plus de probabilité d'en avoir en rab... Parce que leurs animés de m** en 3D de m** pour enfants de 3ans, ça me gave. C'est également dommage de ne pas voir ces sociétés prendre le modèle des gens qui ont créé Ulysse31, Oban Star-Racers et prochainement Asturion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est une possibilité, c'est un risque. Je le vois cette saison avec le nouveau "Yozukura Quartet" qui a été boudé par les éditeurs. C'est bien triste... Pourtant, vu qu'on a le manga en France, c'était une série avec une certain public potentiel.

      Après, le fansub a encore de quoi travailler - je forçais volontairement le trait -, avec toutes les séries qui n'ont jamais été licenciées, il y a de quoi faire (même si j'imagine qu'une bonne part a déjà été subbée). Mais reste que les séries qui les intéressent en premier (et le public aussi), ce sont les nouvelles séries de chaque saison. Il y a juste à voir comment le microcosme des teams de fansub est en ébullition, la tension est palpable.
      Je pense, quand même, que c'est une bonne chose que les éditeurs prennent les fansubs de vitesse.

      Niveau télé, je suis globalement d'accord. Faudra attendre des retours des audiences de J-One et de la chaîne Mangas, histoire de voir si ça marche un minimum. Une bonne audience pourrait conduire les FAI a proposer ces chaînes dans leur bouquet, voire ça pourrait permettre à certaines séries de débarquer sur la TNT (ce qui est déjà arrivé). Ça fait beaucoup de conditionnel...
      Mais J-One a déjà fait comprendre que ce n'était pas à l'ordre du jour de se voir proposé ailleurs que sur Canal Sat et Numéricable...

      >> "Du genre 1 EUR pour l'épisode en HD de 25min, avec portabilité illimité hein ? :P"
      C'est presque ce que propose Wakanim. ^^

      C'est un "problème" compliqué, impossible d'avoir une réponse définitive et unique. Il y presque autant de réponses possibles que de personnes qui regardent animés&manga. Mais si tout le monde pouvait y réfléchir un peu - sans avoir ces réactions épidermiques qu'on peut lire trop souvent -, je pense que ce serait une bonne chose.

      Merci pour ton commentaire Herolien. :)

      Supprimer
    2. Pour la télévision, nous en revenons encore et toujours aux problèmes des quotas. En résumé, chaque chaîne française - et cela vaut aussi pour Mangas et J-One - se doit de diffuser au minimum 40% de programmes français, pour un total d'au minimum 60% de programmes européens. Cela pour soutenir l'exception culturelle française et les emplois qu'elle permet de maintenir, sachant que cela coute moins cher d'importer un programme étranger (et de le doubler) que d'en créer un de toute pièce. Bref, quoi qu'il en soit, une chaine ne peut pas diffuser plus de 40% de programmes non-européens, ce qui englobe non seulement les animes, mais aussi les séries et films américains. Ensuite, il y a quelques subtilités, comme l'interdiction de diffuser des films en soirée, les jours où cela risque de constituer une concurrence déloyale pour les exploitants de salles de cinéma.
      Toujours est-il que pour ces 40%, l'animation japonaise est en concurrence avec d'autres programmes, et que les diffuseurs doivent faire des choix en fonction de leur audimat, comprenez de leur "potentiel de vente de temps de cerveau disponible". Et là, force est de constater que hormis Dragon Ball ou One Piece, même une rediffusion de Friends est plus intéressante. C'est triste, mais c'est comme ça.

      Supprimer
    3. C'est vrai. J'avais lu un peu sur ces histoires quotas...
      Passons pour les chaînes générales, mais pour des chaînes spécialisées sur des médias étrangers - comme J-One pour nous - j'imagine la galère pour la programmation...

      Supprimer
    4. Je n'ai jamais regardé J-One, donc je ne me prononce pas. Pour Mangas, il y a une subtilité : à l'époque du Club Dorothée, justement pour des histoires de quotas, AB avait investi dans la co-production d'animes ; dans la mesure où ils ont été financés par des capitaux français, du moins en partie, ils sont considérés comme français par le CSA. Cela explique notamment pourquoi L’École des Champions tourne en boucle sur la chaine.

      Supprimer
  6. Bon, j'arrive un peu après la bataille mais peu importe ^^

    Article très intéressant et je dois dire que je suis d'accord sur beaucoup de point.
    J'ai aussi regardé beaucoup d'animes fansubés, et ça m'arrive encore de temps à autre aujourd'hui. A mon avis les fansubs ont une vraie raison d'exister pendant plusieurs années quand l'offre légale était quasi inexistante et que peu d'animes étaient licenciés en France.
    Pour ce qui est de l'argument que le fansub a aidé à faire connaitre la jap'anim, je dois dire que je suis assez d'accord. Déjà parce qu'en ce qui me concerne c'est comme ça que j'ai vraiment connu les animes et aussi parce que pleins d'études ont montré que le téléchargement de série tv américaine aidait à faire émerger certaines séries durs d'accès (coucou Games of Thrones) et ne faisait au final pas tant de mal que ça.
    Certes les deux situations peuvent difficilement être comparé, et le fansub à fait beaucoup de mal au marché, c'est sûr. Mais à mon avis il a permis de conserver une certaine "culture de la japanimation" quand les animes proposés en France étaient peu nombreux. Aujourd'hui les fansubs ont de moins en moins de raison d'exister et c'est maintenant qu'ils font vraiment du mal au marché en "concurrençant" les alternatives légales, mais je ne pense pas qu'ils disparaîtront de si tôt.

    Pour ce qui est de la situation actuelle, je suis totalement pour l'alternative légale (vive Wakanim 0/). Même si parfois le mépris totale de certains éditeurs vis à vis de leurs clients (ADN pour son "simulcast+15" et qui fait l'autruche fasse aux remarques; et le comportement du type de Dybex dans le podcast) à de quoi faire bondir. C'est triste que fans de Jap'anim soient méprisé en France, c'est encore plus triste quand les éditeurs de Jap'anim eux même semble partager l'opinion général...

    "Par exemple, depuis quelques mois, on fait l’effort de recenser tous les animés dispos en streaming légal."
    Ça me fait penser qu'il faudrait que je remette cette liste à jour parce que ça n'est plus du tout le cas XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Crystal ! :D

      Je suis assez d'accord sur ton idée que le fansub a entretenu, durant ces années - et, sans doute, encore aujourd'hui -, une "certaine culture de la japanimation".
      Ça va aussi avec le côté communautaire qui s'est développée sur la toile (fora, sites, blogs) qui, sans le fansub, n'aurait sans doute pas explosé comme ce fut le cas. Manga-Fan est un très bon exemple.
      Il faut que les offres légales offrent aussi une réponse de ce côté là ; c'est pour ça que j'apprécie bien le forum de Crunchyroll. ADN pêche de ce côté ci (alors que le site de Kazé a un aspect communautaire très développé).

      Sinon, ADN semble avoir compris, ou du moins réagi (s'ils avaient déjà compris le problème) en proposant dans quelques jours de nouveaux animés en simulcast J+1 ! Une étape positive.

      Supprimer
  7. Bonjour
    J'ai bien connu l'époque sans internet ou tu été heureux d'aller chercher ton magasine Manga Distribution pour voir ce qui proposer en VHS mais y'avais un gros hic peu d'offre intéressante.
    Et un jour Internet est arriver avec ces milliers d'épisodes dispo gratuitement et ce qui ma permis de voir 60 a 70 % d'anime de plus que quand internet n'exister pas encore.
    Donc oui c'est illégale du voir de fansub mais tu oublie un point important comment fait tu pour voir un anime qui n'est pas licencié et disponible via une teams de fansub ,un exemple concret toi qui est fan de Aria tu sais que tout n'est pas licencié donc tu ne regarde pas ?

    et pour info il y'a pour cet saison hiver d'anime 16 non licencié

    Mangakam

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas dit que je n'ai jamais regardé de fansub. Oui, "Aria the Animation" et ses suites, je les ai vus ainsi. L'ai-je nié ? Comme je suis conscient que, malheureusement, nous n'aurons en France probablement que "The Origination"
    L'offre légale correspond désormais à mes attentes ; je me contente de ce qui est licencié et il y a de quoi faire et de satisfaire. Il y a plus d'animés de la saison licenciés que ceux non-licenciés. Évidemment, je peux être déçu, la saison dernière, le dernier "Yozakura Quartet" n'a pas été licencié, c'est triste mais c'est ainsi.

    Enfin, je ne force personne à faire ainsi. Chacun fait comme il le souhaite.

    RépondreSupprimer
  9. Oui j'avais compris que tu partager ta vision du fansub plus neutre d'ailleurs que certain

    Mangakam

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...