mardi 16 juillet 2019

Japan Expo 2019 en J-music, partie 3 : CASPA

Voici la troisième étape de mon bilan concernant la J-music à Japan Expo que je vais dédier en fait à un seul groupe : CASPA. Comme pour miraiskirt auparavant, j'ai envie qu'un billet sur le blog soit plus spécifiquement dédié à cette formation. En effet, CASPA a été ma jolie surprise de la convention. Si, dans le deux billets précédents, j'ai évoqué les trois artistes qui ont vraiment fait de cette de Japan Expo une superbe 20e édition, CASPA n'est pas en reste.

CASPA - Japan Expo 20194. CASPA


CASPA est donc un des groupes des tremplins J-music de Japan Expo qui, chaque année, invite en France des groupes qui sont soit assez jeunes, soit peu connus mais qui mériteraient notre attention selon eux. Ils sont souvent l'occasion de belles surprises, comme avec les suga/es et Kamitsuki il y a deux ans. CASPA, avec ses trois membres, n'était pas un groupe qui m'était totalement inconnu cette fois-ci. Elles ont débuté leur carrière en 2015 et, comme moi, certain(e)s les connaissaient peut-être déjà avec le drama Good Morning Call (disponible chez nous sur Netflix ou Crunchyroll) pour lequel elles ont interprété le très chouette générique "End of the World" (et premier titre de leur mini-album sorti en 2016) que voici :


Quelques liens : Site officiel | Chaîne Youtube | Twitter

Ce groupe féminin de rock est donc composé aujourd'hui de trois membres : Miyu au chant (photo en haut, au centre), Natsumi à la guitare (à droite) ainsi que Toko à la basse (à gauche). Elles sont soutenues généralement par un batteur lors des lives au Japon (une autre batteuse faisait partie du groupe à l'origine) mais il n'était pas là à Paris ; qu'importe, elles étaient là pour se faire connaître et mission accomplie.

Avant de revenir sur leurs prestation, une chose que j'ai particulièrement retenu à la suite leurs différentes prestations : c'est bien le grand enthousiasme qu'elles ont suscité. Toutes les personnes avec qui j'en ai parlé, pendant le salon ou après, étaient du même avis : elles parle d'un chouette groupe, une musique top ou encore de la bonne ambiance lors des lives. C'était un constat assez unanime.
Elles ont justement fait trois apparitions sur scène, deux fois sur la nouvelle scène Tsubamé, le jeudi et samedi mais aussi un (un peu) plus gros showcase sur Karasu également le jeudi. Il faut y ajouter plusieurs séances de dédicaces et un photocall.


CASPA - Japan Expo 2019CASPA - Japan Expo 2019
CASPA - Japan Expo 2019CASPA - Japan Expo 2019

Lors de leur toute première performance sur Tsubamé (le second groupe du salon après THE SIXTH LIE), jeudi matin (photos ci-dessus), elles sont montées sur scène avec un peu de stress. Caroline Segarra nous encouragea à les accueillir chaleureusement. Le stress se ressentait un peu en effet dès la préparation, lors du réglage de leur instrument devant tout le monde. J'imagine que faire face à un public aussi différent, avec la barrière de la langue, ne doit pas être évident. Miyu, avec un bel enthousiaste, allait toutefois surmonter cela et, toutes ensemble, assurer un chouette spectacle. Pendant une vingtaine de minutes, elles enchaînèrent leurs principaux titres. Si le public était encore assez loin de la scène lors du précédent live de THE SIXTH LIE, mieux réveillé il s'approcha et se laissa gagner par leur musique rock entraînante. Le sourire de Miyu, tout comme son enthousiasme, allait grandissant de titre en titre, pour finir en beauté sur "Uta o Utaeba" que j'adore (ci-dessous). Il n'y eut pas de session de questions/réponses car, en ce début de toute première journée, rodage oblige, il y avait déjà du retard sur la programmation de la scène. Mais on allait les retrouver peu après.

"歌を歌えば | Uta o Utaeba" - CASPA (Japan Expo - Tsubamé stage)

CASPA - Japan Expo 2019 - Miyu
Miyu (Karasu stage)
CASPA passait en effet l'après-midi sur la scène Karasu, la principale scène musicale du salon. Une belle récompense. Elles ont joliment pris possession de cet espace bien plus grand. Le show était toutefois à peine plus long étant donné que les tremplins n'ont que 30 minutes de spectacle. Je n'ai plus en souvenir la différence exacte de setlist, il ne devait avoir, au maximum, que deux musiques de plus. Pour un jeudi, la foule était plutôt assez importante pour les accueillir à en juger par une autre vidéo sur YouTube. Un beau live, mais j'ai préféré les voir sur Tsubamé qui permettait une plus grande proximité avec le groupe (encore une fois, cette scène est une superbe idée de Japan Expo !). Le manque d'un batteur pour les accompagner se ressentait aussi plus ici.

Pas beaucoup plus tard dans la journée de jeudi, un photocall avec elles trois était organisé. Je tiens d'ailleurs à les remercier pour leur gentillesse. J'étais arrivé un peu en retard, mon coupon en main. Etant donné qu'il n'y avait plus personne dans la file d'attente, alors que j'étais presque arrivé, je les voyais quitter les lieux. Environ une minute ou deux après, le staff de Japan Expo me voyant arriver demande si elles étaient encore là ; celles-ci acceptent gentiment de revenir pour prendre une dernière photo. Merci beaucoup !
Je les retrouvais juste après sur un petit stand improvisé pour acheter leur mini-album et une towel dont je voulais à tout pris m'équiper pour le prochain show. Je regrette de ne pas avoir pris plus à ce moment car, le samedi, l'essentiel était parti (tant mieux pour elles).
J’enchaînais le lendemain avec une dédicace, le groupe étant toujours aussi agréable.

MiyuNatsumi et Toko allait passer une dernière fois sur scène le samedi midi (photos ci-dessous). C'est désormais avec plus d'assurance qu'elles montaient sur la scène Tsubamé, avec un public déjà en partie acquis à leur cause. En cette journée du samedi et à cette heure, il y avait pas mal de monde. Des trois lives, ce fut le meilleur. J'avais désormais mieux en tête leur musique et, assez bien placé près d'elles, l'énergie de leur musique me gagna très rapidement. Elles interprètent un rock sans prise de tête, énergique et efficace, une musique que j'apprécie toujours très vite. Cette fois-ci, il y avait un peu de temps pour quelques questions qui, de souvenir, étaient plus orientées sur les origines du groupe ; j'en retiens surtout de nouveau la bonne ambiance. À cause du mascara qui coulait peut-être, mais j'avais aussi l'impression que Miyu était émue à la fin de ce dernier live.
Elle quittait Japan Expo en ayant marqué assurément le cœur musical de nombre de personnes dans le public. Pour ma part, c'est un vrai petit coup-de-cœur, non même un gros. CASPA, ありがとうございます!

CASPA - Japan Expo 2019CASPA - Japan Expo 2019
CASPA - Japan Expo 2019CASPA - Japan Expo 2019


À noter qu'elles font aussi des petits concerts en direct sur YouTube ; elles en ont justement diffusé un aujourd'hui (16 juillet), le prochain étant déjà annoncé pour le 22 août. Elles en profitent pour réagir aux différents commentaires sur le chat et semblent avoir apprécié de constater que quelques Français les y suivaient aussi désormais. Du coup, si vous aimez aussi le groupe, n'hésitez pas à les encourager. Elles ont par ailleurs sorti leur troisième single assez récemment, en mai :

"DAYBREAK" - CASPA

Voilà, même si je n'avais pas prévu à la base ce billet, du moins sous ce format, j'ai trouvé assez naturel de le dédier aux CASPA étant donné tout le plaisir que j'ai ressenti grâce à elles à Japan Expo. Les retrouver aujourd'hui sur YouTube m'a donner encore plus envie de les suivre et soutenir. J'espère un jour les revoir sur scène en France, ou au Japon pourquoi pas. CASPA, c'est du bon rock qui fait plaisir et qui boost le moral, quoi demander de mieux ? Perso, j'ai vraiment accroché !

dimanche 14 juillet 2019

Japan Expo 2019 en J-music, partie 2 : miwa & Otsuka Ai

Continuons mon bilan Japan Expo 2019 après avoir dédié la première partie de celui-ci à miraiskirt (ainsi qu'en anglais). Je vais maintenant parler de deux rencontres qui furent pour moi très marquantes : miwa et Ai Otsuka, deux grands noms de la musique japonaise.

En fait lors des annonces, pour être honnête, de ces deux chanteuses, j'avais surtout dans un premier temps retenu le nom de la seconde. J'étais "Quoi ?! Ai Otsuka à Japan Expo ?! Oooh ! C'est fou !" La surprise qu'une telle star soit l'invité du salon fut forte. miwa faisait pourtant des trois noms de l'affiche de l'Anisong Festa organisée par le salon. J'étais quand même évidemment content de retrouver cette chanteuse que j'affectionne beaucoup.

miwa - Japan Expo 2019
miwa (scène Tsubamé)

2. miwa


Je connais miwa depuis pas mal d'années maintenant. Évidemment, en ancien grand amateur d'animés, il y avait "chAngE", le générique bien connu de Bleach que je connaissais déjà (comme beaucoup de monde). Le clip officiel est par ailleurs désormais disponible sur la chaîne YouTube de Japan Expo (voir ci-dessous) ; celui-ci compte désormais plus de 200 000 vues en à peine plus d'un mois alors que ce titre date de 2010 (vous voyez Sony, YouTube c'est bien !).

Comme une bonne partie du public, je lui connaissais aussi, bien évidemment, le très beau "Don't cry anymore", sorti aussi en 2010. Toutefois, pour moi miwa, j'ai surtout aimé cette artiste avec "Hikari e" (sorti en 2012 et qui servait de générique au drama Rich Man Poor Woman, une série pour laquelle j'ai beaucoup d'affection). À regarder le top de ses titres sur Spotify, cette chanson occupe la première place, je ne dois donc pas être le seul. 
Elle était déjà venue en France notamment en 2014, à l'occasion d'un événement devant la tour Eiffel en souvenir de la catastrophe japonaise de 2011 et de ses conséquences ; je n'y avais pas été à cette époque, je la découvrais donc sur scène à cette Japan Expo.


miwa - Japan Expo 2019
Je peux en fait assez peu parler de miwa, c'est par exemple quelqu'un que j'ai plutôt l'habitude d'écouter en streaming sans acheter de CDs ou autre. Mais c'est faire assez peu honneur à la place qu'elle occupe dans mon univers musical, en particulier depuis "Hikari e" qui fait partie de ces titres qui, étape par étape, progressivement, m'ont radicalement ouvert vers des horizons toujours plus larges (en cela, miwa est assez semblable à Ai Otsuka auparavant, j'y reviendrai). En fait, si aujourd'hui, j'aime autant des artistes comme Sakurako Ohara ou encore Fujiwara Sakura, c'est parce que miwa m'a ouvert le chemin.

Je semble m'éloigner un peu de Japan Expo, mais c'est pour contextualiser mon état d'esprit lorsque j'ai vu pour la première fois miwa sur la scène Tsubamé le vendredi. Quelle rencontre ! Elle chantait et jouait à seulement quelques mètres de moi. Ce fut une sensation tellement forte... même bouleversante, à me surprendre même. Une vingtaine de minutes seulement, mais ce fut un flot d'émotions continu lors des quelques titres, si beaux, interprétés, là, devant moi. Les larmes me sont clairement montés aux yeux lors de "Hikari e".

miwa - Japan Expo 2019
miwa (scène Karasu)
Continuons quand même cette journée. Pendant la soirée, pendant une grosse quarantaine de minutes, miwa allait interpréter ses principaux titres lors de l'Anisong Festa. C'était même la raison principale de sa présence à Japan Expo. J'avais le corps tout courbaturé de la journée, dans une position peu confortable mais j'étais assez bien placé au deuxième rang. Quel concert ! Tout l'Anisong Festa était chouette, mais la partie de miwa était clairement le meilleur moment. Tous ceux avec qui j'en ai parlé après coup partage cet avis. miwa est tout simplement magique sur scène.

Pour bien continuer, le samedi, surmontant ma frustration de la veille de ne pas avoir eu de dédicace, j'obtenais un ticket pour le photocall. Elle est tellement adorable ! Elle se prêta volontiers au jeu et accorda un peu de temps à chacun d'entre nous. Lorsque vint mon tour, réunissant mes quelques bribes de japonais mêlées à de l'anglais, je lui disais à quel point j'étais heureux de la voir en France et que, la veille, ce fut génial. Elle me répondit avec un bel enthousiasme et n'hésita pas à être proche lors des photos.
Elle fit, plus tard dans la matinée, une apparition à Esprit Japon sur la scène Yuzu (ainsi que Mika Kobayashi et Ai Otsuka) et participa avec sourire aux questions, ainsi qu'au jeu essayant de deviner ce que le public essayait de lui faire découvrir par des mimes (elle s'en sortit très bien !). Ce weekend avec miwa allait se conclure avec une dernière apparition sur la scène Tsubamé pour le plus grand bonheur d'un public clairement conquis.

miwa - "Hikari e" (Anisong Festa - 05/07/2019)  <3<3

Au final, même si j'étais déjà très content à l'idée de voir miwa chanter à Japan Expo, je ne m'attendais clairement pas à un tel impact personnel, que cela me fasse ressentir autant de sensations. En fait, avec un peu de recul maintenant, je ne me rendais peut-être pas compte à quel point j'apprécie cette chanteuse et sa musique. Puis, assister à un live, cela amène forcement à redécouvrir un artiste : la voir aussi à l'aise sur scène, seule guitare à la main, chantait avec tant de justesse ses plus célèbres titres, la voir s'amuser guitare à la main rendant le public si enthousiaste, c'était tellement top. Une artiste. Toute petite de taille, mais au talent immense.

大塚 愛 - Otsuka Ai - Japan Expo 20193. Otsuka Ai


Otsuka Ai ! Mais quelle invité ! Franchement, je ne m'attendais pas à une telle personnalité pour Japan Expo. Personne sans doute. Je remercie sincèrement Japan Expo de l'avoir invitée. C'est quand même assez exceptionnel que des tels noms de la musique japonaise puissent être ensemble en France au même moment. Il y avait aussi Yoshiki quand même, un autre monument ! Un habitué, certes, mais pouvoir se dire que JE a des habitués de cette envergure, ce n'est pas rien.

Alors, mettons déjà clairement les choses au clair : oui, cette "gloire" que fut celle d'Otsuka Ai remonte déjà à quelques années, du moins celle que le public français lui connait majoritairement. En quinze années de carrière, avec une petite pause autour des années 2010 et après, il est vrai, une popularité hors norme, elle n'a jamais quitter la musique et a en fait beaucoup évolué. Depuis sa pause, elle a repris sa carrière, mais elle a en effet changé de registre musical, un registre que le public occidental lui connait très peu (qui a pourtant le potentiel de percer en occident). Ceci fait que une partie de ce même public la voit comme une chanteuse du passé, ce qui est assez regrettable.

Personnellement, j'ai découvert Ai Otsuka il y a une petite dizaine d'années avec un drama qui est évidemment le très célèbre Hana Yori Dango. Elle chantait pour cette série son tube qu'est "Planetarium" qui l'a très largement connaître à l'international étant donné la popularité de cette série.


Je mentionnais plus haut ces titres qui m'ont fait découvrir la musique japonaise. "Planetarium" est l'un des plus emblématiques. Quand j'ai entendu pour la première fois cette musique, je n'écoutais alors quasi exclusivement que de l'anisong. Avec ce titre, ce fut l'une des premières fois où je m'aventurais réellement au-delà de ces frontières des animés et des jeux-vidéo. Et quelle découverte.  Quelle belle porte vers la J-music. Cette chanson est de toute beauté. Depuis, j'ai évidemment découvert ses autres titres tous aussi plus célèbres les uns que les autres, souvent bien funs. Sa période de pause, avec la naissance de son enfant, l'a éloigné des sommets des charts et aussi de la célébrité internationale. Je reconnais que je méconnais aussi sa discographie et son style récent.

大塚 愛 - Otsuka Ai - Japan Expo 2019
Otsuka Ai (scène Tsubamé)
Pour cela, Japan Expo fut un excellent moyen pour la redécouvrir. Je l'ai vu deux fois sur scène le samedi (plus une apparition aussi à Esprit Japon sur Yuzu). Ses choix musicaux pour ces deux shows ont été vraiment pertinents. En effet, la première fois, elle apparaissait sur la scène Tsubamé ouverte sur l'ensemble du salon. Cette scène est la grande idée géniale J-music de Japan Expo (même si d'autres existaient déjà comme la Saiko!Stage, mais avec des audiences plus restreintes). Tout le monde pouvait ainsi découvrir les artistes qui se succédaient sur cette scène, des amateurs de musique japonaise, aux curieux qui habitués (ou non)  aux animés pouvaient reconnaître des chansons ou simplement découvrir. Ai Otsuka, pour cette apparition à Tsubamé, fit justement le choix de reprendre ses titres les plus connus, seule au piano. Quel bonheur de la voir interpréter "Planetarium" sur scène !

大塚 愛 - Otsuka Ai - Japan Expo 2019
Otsuka Ai (scène Karasu)
Caroline Segarra (bien connue des anciens téléspectateurs de Nolife) assurait l'animation avec brio sur cette nouvelle scène, et elle eut la très bonne idée de la questionner sur sa musique plus récente. Ai Otsuka a apporté une réponse des plus intéressantes : en effet, en tant que mère, elle souhaite désormais créer une musique que son enfant écoutera aussi plus tard, et celle-ci doit transmettre ce qu'elle souhaite lui apprendre dans la vie. On comprend alors bien mieux pourquoi, dorénavant, on n'aura plus vraiment de titres comme "Smiley" ou encore "Peach" avec ses nombreux jeux.
大塚 愛 - Otsuka Ai - Japan Expo 2019C'est justement cette nouvelle Ai Otsuka qui est apparue sur la scène Karasu l'après-midi offrant à un public, assez surpris de fait, une musique différente, surtout par l'ambiance (même le remix de "Sakuranbo" était assez méconnaissable). Ce fut donc pour moi aussi un peu une redécouverte. J'avais un peu écouté et regardé des vidéos auparavant, mais je suis encore assez marqué par ses premières années. C'est désormais une artiste accomplie, avec un univers musical nettement plus riche ; en échange de moins de fun, on a droit une musique bien plus mature. Pour cela, j'ai vraiment adoré ce showcase qui m'a permis de redécouvrir réellement Otsuka Ai. Elle était par ailleurs assez étonnante sur scène, par sa présence et sa capacité à captiver l'attention sur elle, ne découvrant son visage que peu à peu.

J'ai pu profiter de la session de dédicaces du jeudi pour faire dédicacer mon album AI am BEST, two. Tout comme pour miwa, j'étais cependant un peu triste de ne trouver aucun stand pour acheter des goodies ; il semblerait qu'il y en avait un pour Ai, mais je n'ai pas réussi à le localiser.

** ** **

Je vais m'arrêter là pour la seconde partie de ce bilan Japan Expo 2019. Ces focus sur ces trois artistes (miraiskirt, miwa et Ai Otsuka) me tenaient vraiment à cœur. J'ai entendu beaucoup de déception autour de moi concernant la programmation musicale de cette année. Toutefois, en ce qui me concerne, rien que pour elles, 2019 est une de mes plus belles années à Japan Expo, voire peut-être la plus forte en émotions. Il me faut peut-être remonter à 2015, avec Eir Aoi, pour des souvenir aussi forts. Évidemment, le ressenti de chacun dépend pour beaucoup de son appréciation des artistes invités. Cette année, le salon réunissait plusieurs noms qui me tiennent beaucoup à cœur : je ne pouvais donc qu'être enthousiaste en y allant et être comblé en repartant.

Je ne sais pas encore exactement la forme que prendra le prochain billet, mais je parlerai à coup sûr des Task have Fun, un trio d'idols qui a tellement apporté à la bonne ambiance de ces quatre journées, ainsi que des CASPA, un autre trio mais de pop-rock qui fut ma belle découverte du salon. Peut-être aussi des We=MUKASHIBANASHI aussi qui sont pétillantes.

mercredi 10 juillet 2019

Japan Expo 2019, four days with miraiskirt

Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019 - Bonjour Idol
miraiskirt at Japan Expo 2019
(© Nathan/Bonjour Idol)
It’s the first time I write in English on this blog. This post is a translation and adaptation of the first part of my French Japan Expo 2019 report concerning miraiskirt. This time, with this language, I want to share more widely my feelings. Thank you for reading (and sorry in advance for my poor English skills).

Those who are already following me on this blog or on Twitter may know miraiskirt, ミ ラ イ ス カ ー ト. If not, it’s the artist name of Marina Kojima (児 島 真理 奈), an idol usually called Mari-chan by her fans, who had already come to Japan Expo last year. I have really been taken by this idol coming from Kyoto, by her smile and warm kindness.

Some links: Official website | Twitter | Youtube channel

For Japan Expo 2019 (4-7 July), I was especially waiting for one news: the comeback announcement of miraiskirt in France. The truth was I already knew it was sure since many weeks, but the formalization of the news by Saiko!Japan arrived very late. Mari-chan will be back at Paris! (or… at Villepinte if you prefer) This great news justified itself my presence at Japan Expo.

Last year, I went to Japan Expo only two days and I knew very little about miraiskirt. I had collected before some information on internet and watched music videos on YouTube. However, this year, it was completely different! I was at Japan Expo for the whole four days, with a special entrance ticket in order to make as many activities as possible and, of course, to be present at every show of Mari-chan, wearing my miraiskirt T-shirt and towel bought last year. I was ready!

Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019
Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019
A view of the Saiko!Stage.
She appeared on the Saiko!stage every day, around 12pm or 1pm to perform her main songs for half an hour (with different setlists), beautiful and lovely melodic and dancing pop songs that work so well. We could also meet her during daily photo and dedications sessions. I was obviously assiduous at each of her appearances, even if I had to run through all the huge exhibition halls (this Japan Expo was certainly great, but physically exhausting~).
There were always a lot of people at her showcases, so I was happy for Mari-chan. Many people wanted to take a photo with her or a cheki which she signed each time with a generous smile. Even the goodies were also bought quickly (except the bags maybe~).

A stage like the Saiko!Stage (imitated by the new Tsubamé stage) is perfect for an artist like Mari-chan. By its size and its accessibility, the proximity and the interaction with public are quite better. Curious people, wondering who is singing, easily come listening to her. Then, the music and the charm of Mari-chan can finally convince them.

Mari-chan has not changed, she is still so smiling, sunny, passionate and receptive. This year, the main difference came from the public: some people (including me) already knew her, and the reception was warm (even upon arrival at the airport!). Many "wota" and "miraccho" were in the public each time to participate with this enthusiasm that brings so much to the good atmosphere of idols concerts. I did my best too (even if I don’t know all the calls and dances yet). I am really pleased by this hearty welcome during the whole four days, she deserves it so much. The last day, I also enjoy to see some children with their parents coming right in front of the stage. Mari-chan has certainly won the hearts of new fans this year.
Anyway, how could anyone not succumb to her beautiful smile?

Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019 - Bonjour Idol
miraiskirt (© Nathan/Bonjour Idol)
A big thank to the team of Bonjour Idol for having followed Mari-chan at Japan Expo!

あ り が と う !!
Personally, I was particularly touched by the gift (photo at right) she offered me the first day to thank me for following her regularly for a year on various social networks and platforms like Twitter and Showroom. This photo with her message written behind really moved me. In fact, I did not expect it at this time when she came toward me. I had no doubt about her kindness but, on the stroke of surprise, I didn’t know how to respond... Sorry Mari-chan. I blame myself not to have been able to tell her what I wanted to say (my skills in Japanese don’t help...). In any case, this nice present really touched me and reinforced my desire -already very strong- to support her in her artist life and in her projects. 

During this first day, with a group of idol fans, we also had dinner with her at night in Paris, at the Champs Elysées. It was a really enjoyable moment, as well as the one, then, in front of the Arc de Triomphe all together, talking and taking pictures in a communicative cheerfulness. So many beautiful memories for me.

Mari-chan speaks also English. That makes it easier for me to discuss with her. However, this year, the frustration of not being able to speak even a little in Japanese has been great... Another language that I must learn for work clutters completely my brain. Because of this, it prevents me from speaking with my few knowledges in Japanese (and sometimes also English)... I have to overcome this frustration to say what I am able in Japanese, or at least a little better than today. My objective is not to become a fluently Japanese speaker, but to be able to exchange easier.

For a funny anecdote, I was lifted for the first time during the last showcase of sunday. To be lifted that way without expecting, it was quite surprising. "Uuh, what's going on?"~ But it was fun! Thank you Sébastien! Thanks to this Japan Expo, I met also this year the community of French idol fans and shared with them good moments; thank you all.

In parallel, I talk also now on Twitter with some Japanese miraiskirt fans/"miraccho", especially the nice JT and ぁ ひ ゃ ぁ who really wanted France to love miraiskirt too. I think we can conclude on "mission accomplished".

I could say a lot about miraiskirt. If you didn’t know her yet, I hope you want now to discover Mari-chan’s world. I left Japan Expo 2018 as a new fan of miraiskirt. This year (attention, I acquired vocabularies~), I "ensei" towards Japan Expo 2019 as "miraccho", and, finally I left the convention more convinced than ever: Mari-chan is the best!

Signed photos and CD by Mari-chan during Japan Expo!
Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019
Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019Marina Kojima - miraiskirt ミ ラ イ ス カ ー ト- Japan Expo 2019

If you want to see nice photos (clearly nicer than mine~) of the beautiful Marina at Japan Expo 2019, I strongly recommend you to check the twitter page of Bonjour Idol (a French/English media about  Japanese idols) where you can find many superb photos as well as videos (also for Task Have Fun and We=Mukashibanashi who were also at Japan Expo). Moreover, if you support them on Patreon, you could enjoy more exclusive photos of miraiskirt (and more)! ;D

It’s now time to conclude this report. The four days passed so quickly. I'm sad because it's finished, because Mari-chan went back to Japan, but I also very happy. This edition of Japan Expo was very memorable for me, in particular thanks to Mari-chan.
She expressed her wish to come back next year in France. I hope so too, of course! And I will "ensei" again for sure. For now, however, I especially want to support her, to wish her success and happiness in her dreams and projects. To celebrate the 5th anniversary of miraiskirt, she has launched a call to recruit new members. So there may have changes in the future. Anyway, I will support her, I will support miraiskirt. Lastly, I hope… no, I will also “ensei” to Japan next year to see a live of miraiskirt at Kyoto, in Japan.
Thank you very much Mari-chan for these four days! Many deep and sincere thanks! 本当にありがとうございました まりちゃん!! ミラ~

mardi 9 juillet 2019

Japan Expo 2019 en J-music, partie 1 : miraiskirt

Japan Expo 20e impact a fermé ses portes depuis dimanche soir. Ce rendez-vous annuel immanquable pour tout amateur de culture japonaise a été, pour moi en 2019, particulièrement riche en émotions L'année dernière avait été pourtant déjà vraiment excellente côté musique. Depuis quelques années, le salon a en fait une saveur encore plus particulière car il a lieu peu de temps après mon retour estival en France. Japan Expo est un remède efficace pour quelqu'un en manque de J-music et, cette année, cela s'est confirmé encore plus fortement, avec de chouettes sensations.

Autant le dire, pour les 20 ans de Japan Expo, j'attendais une affiche musicale de fou, digne d'un tel anniversaire. Tou(te)s les amateurs de J-music ont longtemps eu peur, les noms tardant à apparaître. Cependant, deux choses allaient changer la donne pour moi : l'annonce de la venue d'une star, Otsuka Ai, et celle d'un événement spécial, l'Anisong Festa. Parallèlement JE annonçait la venue d'un groupe d'idols prometteur, les Task have Fun, et je savais que Mari-chan allait revenir. Japan Expo 2019 allait être une belle cuvée, mais j'étais loin d'imaginer à quel point. Il est temps désormais d'en faire justement le point.

Je vais diviser ce bilan en plusieurs billets dédiés dans un premier temps aux trois rencontres qui m'ont particulièrement marqué cette année, par leur importance sur le plan personnel. Le tout premier, celui-ci donc, sera même un billet exclusivement dédié à miraiskirt, parce que je n'ai pas encore eu l'occasion de le faire sur le blog, même si je parle régulièrement d'elle.

Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019 - Bonjour Idol
miraiskirt (© Nathan/Bonjour Idol)

1. miraiskirt / Marina Kojima


Celles et ceux qui lisent un peu ce blog (ou surtout qui me suive sur Twitter) connaissent peut-être déjà miraiskirt, ミライスカート. En effet, Marina Kojima (児島真理奈), surnommée généralement Mari-chan et qui officie donc sous le nom de miraiskirt, était déjà venue l'année dernière à Japan Expo. Ce fut alors pour moi un véritable coup-de-cœur pour cette idol de Kyoto au sourire et à la gentillesse rayonnante.

Quelques liens : site officiel | twitter | YouTube

Pour Japan Expo 2019, je n'attendais qu'une chose : c'est qu'on annonce son retour en France. En fait, cela faisait quelques temps que cela était déjà sûr, mais l'officialisation de sa venue par Saiko!Japan fut tardive.
Mari-chan était de retour à Paris (enfin à Villepinte) ! Une annonce qui justifiait à elle seule ma présence à Japan Expo.

L'année dernière, je n'étais allé à JE que deux petites journées. Je ne la connaissais alors que très peu avec les informations récoltées sur internet et quelques clips sur YouTube. Cette année j'ai été sur le salon pendant les quatre journées entières, en Zen pour en profiter un maximum et pour être présent à chaque showcase de Mari-chan, équipé de ma towel et de mon t-shirt assorti : I was ready!

Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019
Elle apparaissait en effet sur la scène Saiko!Stage chaque jour, aux alentours de 12h-13h pour interpréter ses principales chansons pendant une demi-heure, une belle pop mélodique et dansante qui fonctionne très bien. On pouvait également la retrouver lors de plusieurs séances de photos et dédicaces quotidiennes. Je fus évidemment assidu à chacune de ses apparitions - même si cela me demandait de traverser parfois le salon au pas de course (cette édition fut certes superbe, mais physiquement épuisante, eheh). Il y avait du monde à chacune de ses apparitions, ce qui est vraiment chouette ; ses goodies se sont également assez rapidement vendus, tant mieux.
Ces petites scènes comme la Saiko!Stage (imitée par la nouvelle Tsubamé) favorisent la venue de curieux(ses) qui se demandent qui peut bien chanter ; la musique et le charme de Mari-chan étaient là ensuite pour convaincre.La Saiko!Stage permet en plus une réelle proximité avec les artistes.

Mari-chan n'a pas changé, elle est toujours aussi solaire, souriante, enthousiaste et disponible. La réelle différence venait du public : elle était désormais déjà connue et l'accueil fut vraiment chaleureux (même dès son arrivée à l'aéroport !). Les "wota" et les "miraccho" étaient dans le public pour participer avec une belle ferveur qui apporte tellement à la bonne ambiance des concerts d'idols. Je suis vraiment content de l'accueil qu'elle a reçu, elle le mérite tellement. Mari-chan a en plus gagné assurément le cœur de nouveaux fans cette année. J'étais content aussi de voir le dernier jour quelques enfants avec leurs parents venir juste devant la scène.
De toute façon, comment ne pas être conquis avec un tel sourire ?

Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019 - Bonjour Idol
Un grand merci à l'équipe de Bonjour Idol pour avoir suivi Mari-chan pendant ces quatre jours !

ありがとう!!
Sur un plan personnel, j'ai été particulièrement touché par le cadeau qu'elle est venue m'offrir le premier jour pour me remercier de la suivre régulièrement depuis une année sur les différents réseaux sociaux et plateformes. La photo et le message inscrit derrière (ci-contre) qui l'accompagnait m'ont vraiment fait plaisir. En fait, je ne m'y attendais tellement pas à ce moment : non pas que je doutais de sa gentillesse mais, sur le coup de la surprise, je n'ai pas su comment réagir... Je m'en veux un peu de ne pas avoir été alors capable de dire ce que je voulais exprimer (mes compétences en japonais n'aidant pas...). Dans tous les cas, ce beau cadeau m'a vraiment touché et a renforcé mon envie -déjà très forte- de la soutenir et de l'encourager dans sa vie d'artiste et dans ses projets.

Lors de cette même première journée, avec tout un groupe de fans d'idols, on a également mangé avec elle le soir sur Paris. Ce fut un moment vraiment très agréable, tout autant que celui, ensuite, devant l'Arc de Triomphe tous ensemble à échanger et à se prendre en photo dans la bonne humeur. Beaucoup de beaux souvenirs pour moi.

À noter aussi que Mari-chan parle un peu anglais, ce qui facilite d'autant plus la discussion et c'est quelque chose de plutôt chouette pour moi. Cependant, la frustration de ne pas être capable de parler en japonais a été très grande cette année... d'autant plus qu'une autre langue que je me dois d'apprendre pour le travail encombre mon cerveau et m'empêche de ressortir mes quelques connaissances en japonais... C'est une frustration que je compte bien dépasser, afin de réellement dire ce que je veux en japonais, ou tout du moins un peu mieux qu'aujourd'hui.

Chose rigolote, j'ai eu droit à mon premier "lift", le dimanche lors du dernier showcase. Être soulevé ainsi sans s'y attendre, c'est... surprenant. "Euh, que ce passe-t-il ?"~ Mais ce fut fun, merci Sébastien ! Cette Japan Expo m'a permis de faire connaissance cette année avec la communauté des fans français d'idols que je croisais pourtant depuis quelques années ; de chouettes rencontres, merci à vous tous.
J'ai aussi pas mal discuté parallèlement via Twitter avec quelques fans japonais de miraiskirt, en particuliers le sympathique JT et ぁひゃぁ qui avaient vraiment aussi envie que le public français aime aussi miraiskirt. Je pense qu'on peut conclure sur "mission accomplie".

Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019
Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019Marina Kojima - miraiskirt ミライスカート - Japan Expo 2019

Je pourrais en dire beaucoup sur miraiskirt. Si vous ne la connaissiez pas encore, j'espère vous avoir donné envie de découvrir son univers. J'étais parti de Japan Expo 2018 en tant que nouveau fan de miraiskirt. Cette année (attention, depuis, j'ai acquis du vocabulaire~), j'ai réalisé mon "ensei" vers Japan Expo 2019 en tant que "miraccho" ; j'en suis reparti encore plus convaincu que jamais : Mari-chan is the best!

Petit bilan photo de cette édition "miraiskirt at Japan Expo 2019" (auquel il faut aussi ajouter un t-shirt)

Si vous souhaitez voir de belles photos de la belle Marina à Japan Expo 2019, je vous encourage vivement à parcourir le fil Twitter de Bonjour Idol qui regorge de superbes clichés ainsi que des vidéos (aussi pour les Task have Fun et We=Mukashibanashi). Et pour vous mettre un peu l'eau à la bouge, si vous vouliez les soutenir sur Patreon, vous aurez encore bien plus de photos exclusives de miraiskirt ! ;D

Voilà, je vais arrêter ce premier billet Japan Expo 2019 sur ces quelques mots. Cette édition est passée à toute vitesse, mais ce fut vraiment bien, en très grande partie grâce à Mari-chan.
Elle a exprimé son souhait pour revenir l'année prochaine également ; je le souhaite aussi vivement. Cependant, d'ici là, je veux surtout lui souhaiter de réussir dans son rêve de faire vivre miraiskirt. À l'occasion des 5 ans, elle a notamment lancé un appel pour recruter de nouvelles membres, il y aura donc peut-être des changements. Dans tout les cas, elle a et aura tout mon soutien. J'ai vraiment envie qu'elle réalise pleinement ses souhaits actuels et futurs, avec toujours ce magnifique sourire.
Un très grand et sincère merci à Mari-chan pour ces quatre journées ! 本当にありがとうございました まりちゃん!! ミラ~

La suite du bilan de Japan Expo 2019 suivra sous peu, je parlerai de miwa et d'Ai Otsuka.

samedi 8 juin 2019

Sélection musicale des mois de mars et avril 2019

Playlist J-music mars-avril 2019 - Task have Fun

Continuons le rattrapage de mes playlists mensuelles de 2019 avec une sélection de clips de J-music sortis sur YouTube durant les mois de mars et avril.

Commençons alors en douceur... en fait pas trop... avec JAM Project qui signait le nouvel opening de la seconde saison de l'animé ONE PUNCH MAN. Voici « 静寂のアポストル / Seijaku no Apostle » :

 JAM Project | « 静寂のアポストル »

Malheureusement, la version officielle n'est qu'une short version... Nippon marketing style. Quoi qu'il en soit, même si cette musique n'aura sans doute pas l'impact de « THE HERO! » (générique de la première saison), on retrouve les membres de JAM Project avec un nouveau vrai bon titre épique qui fait très plaisir. En fait au-delà du plaisir de retrouver la série, qui est assez addictive, j'attendais surtout la saison 2 pour avoir un nouveau générique chanté par ces icônes de l'anisong. Et je ne suis pas déçu. Si vous voulez la version longue, internet est là.

Allez, on change un peu pour aller réellement vers un peu plus de douceur. Les =LOVE ont sorti le 24 avril dernier leur 5e single dont voici le titre principal (il existe aussi cette version longue pour ce morceau), « Sagase Daiyamondo Rirî /  探せ ダイヤモンドリリー » :

=LOVE | « 探せ ダイヤモンドリリー »

Si ce titre est déjà très bon (Hitomin !), je vous réserve le meilleur pour le mois de mai. Au fil des sorties, après les avoir découvert l'année dernière à Japan Expo, =LOVE est clairement devenu l'un de mes groupes d'idols préférés.

Restons chez les idols avec un groupe qui rythme mes journées depuis quelques semaines. Les Task have Fun. Elles vont venir à Japan Expo en juillet, et c'est vraiment un groupe que j'attends avec  beaucoup  d'impatience (limite plus qu'Ai Otsuka...). Elles sortaient justement en mars un nouveau clip « インダ ビュリフォデイ / Inda Burri Fodei » pour leur 10e single :

Task have Fun | « インダ ビュリフォデイ »

En fait, ce groupe avait tout pour me plaire. Leur nom résume le concept. Ce charmant trio composé par Fuka Kumazawa, Kyoka Shiraoka et Natsuki Satonaka, offre une musique entraînante pleine de peps, un univers fun, le tout avec une belle joie de vivre en vidéo ou sur scène. Je ne vais pas m'attarder pour l'instant, j'aimerais leur dédier un billet dans le mois avant Japan Expo. Du coup, pour l'instant, je vais vous rediriger vers leur présentation sur Bonjour Idol, ainsi que leur clip fédérateur, l'excellent « 3WD ». Je peux me montrer assez facilement enthousiaste quand quelque chose de nouveau me plait... mais là, avec Task have Fun, depuis que j'ai écouté la première fois leur musique, je me suis fait totalement aspiré par leur univers qui m’enchante tellement. J'attends la confirmation à Japan Expo... Allez, on ne va pas s'arrêter ainsi, essayez « Kime wa Rock You » qui est si bon !

... Sans transition, petit intermède avec BUMP OF CHICKEN. Ce n'est pas un groupe que j'écoute souvent de façon générale, même très rarement en fait. Mais leur dernier titre « Aurora » mérite vraiment un peu d'attention. En tout cas, pour ma part, je l'ai beaucoup aimé :

BUMP OF CHICKEN | « Aurora »

Et si on passait en mai ? Non, avant cela, faisons une toute dernière pause au 31 mars précisément qui était le tout dernier jour de l'ère Heisei. Un nouvel empereur allait en effet monter sur le trône le jour suivant. Les Golden Bomber, un de ces groupes atypiques dont le Japon a le secret, ont composé un nouveau titre pour fêter l'entrée du pays dans la nouvelle ère « 令和 / Reiwa ». Je vous laisse savourer ce titre et aussi le clip :

Golden Bomber | « 令和 »

Ce titre est vraiment excellent ! J'adore !

Le mois d'avril signe le top départ des clips estivaux. Uno Misaki revient justement avec un nouveau single et son clip « Mint ». S'il n'a pas la fraîcheur de « Summer Mermaid » sorti l'année dernière, ce nouveau titre fait très bien son boulot. J'attends en tout cas avec impatience la sortie de son premier album en juillet.


Misaki Uno | « MINT »

Puisqu'elles seront présentes à la prochaine édition de Japan Expo, pourquoi ne pas parler aussi de CASPA ? Elles ont justement sorti un clip en avril : « DAYBREAK ». Ce girls band joue un rock assez classique mais qui se veut et qui est bien efficace :

CASPA | « DAYBREAK »

C'est un groupe que j'irai voir volontiers lors du salon à Villepinte. Pour anecdote, si vous aviez regardé le drama Good Morning Call, vous connaissez alors déjà ce groupe avec ce titre (lien).

LADYBABY est un groupe à l'histoire déjà un peu compliqué à suivre. Elles avaient d'abord surpris le monde entier avec Ladybeard et le farfelu et fun «  Nippon Manju ». Depuis, celui-ci s'est retiré du groupe, comme plus tard Rei Kuromiya pour des raisons cette fois plus triste. Depuis, Rie Kaneko s'est associée avec trois nouvelles membres pour poursuivre l'aventure de LADYBABY. Franchement, cette nouvelle facette du groupe, avec un son métal assumé fonctionne bien, comme en témoigne leur dernier « 破天ニ雷鳴 / Haten ni Raimei ».

LADYBABY | « 破天ニ雷鳴 »

On va terminer en nostalgie avec Kalen Anzai qui a sorti un clip pour son premier single. Les sonorités techno-pop rappelleront à certains sans doute des souvenirs plus ou moins vieux. Pour moi, ce sont les musiques de Nami Tamaki qui me sont directement revenu en tête. Ces élans de nostalgies musicales font toujours plaisir, d'autant plus quand c'est réussi :


Anzai Kalen | « 世界の全て敵に感じて孤独さえ愛していた

Quelques titres en vrac ? Un peu d'AKB48 avec le titre d'adieu de Rino Sashihara, chouette et fun. Restons dans le fun avec les SILENT SIREN qui avait sorti un nouveau clip très coloré. La chaîne de Kobasolo est un bon moyen pour découvrir de nouveaux talents, comme avec Wakana. Inoue Sonoko continue son chemin avec des musiques toujours aussi enchanteresses. Je ne connaissais pas le groupe d'idols Seireki13ya, mais ce titre est sympa, bien aidé par son rythme. Toujours chez les idols, les Momoiro Clover Z restent une valeur sûre.

** ** **

Je n'ai mis ici que des sorties japonaises, mais en mars s'il y a vidéo qui est sans aucun doute la plus passée en boucle, il s'agit de bien Violeta du groupe nippo-coréen IZ*ONE. En juin va sortir leur nouveau titre japonais "Buenos Aires", j'ai hâte. La K-pop a gagné un peu de place dans mon temps d'écoute musical, mais le Japon est très loin d'être détrôné. Ces deux mois ont été très bon, et le mois de mai qui a suivi était totalement réjouissant avec plein de bons clips et de belles découvertes (Task have Fun !) ! La suite donc au prochain épisode~

vendredi 10 mai 2019

Et si on reparlait des ONE CHANCE ?

ONE CHANE - Jmusic - Avex

J'avais en effet envie de reparler des ONE CHANCE sur ce blog ! Je vous avais présenté ce jeune groupe féminin porté par Avex en septembre dernier. Celui-ci est composé de dix membres (que vous pouvez redécouvrir sur cette page) avec comme motivation former un groupe axé danse et chant.

Quelques liens : Site officiel | Twitter | Instagram | Facebook | YouTube

ONE CHANCE poursuit depuis sa petite route en enchaînant entraînements, activités ainsi que des performances dans différents festivals au Japon mais aussi à l'étranger. Elles avaient en effet été en décembre à Taïwan au COOL JAPAN FEST 2018. Leur chaîne YouTube regroupe justement quelques vidéos de cet événement pour se faire une idée de leur prestation sur scène - voir la playlist - et apprécier ainsi cette belle séquence de titres et de leur chorégraphie bien dynamique. En voici un petit résumé :

COOL JAPAN FEST 2018, Taïwan
(Avex... donc si besoin voici le lien vidéo)

Je continue donc à suivre ce groupe tout en espérant qu'Avex leur donne la chance de se lancer véritablement, avec un premier CD qu'elles méritent amplement. J'imagine que l'ancien public du groupe d'idols GEM (dont proviennent Sara, Jurin, Kako et Hirari) l'attend aussi. Toutefois, même en dehors du Japon, on peut déjà tous profiter d'un ensemble de quatre chansons disponibles sur les différentes plateformes de streaming, comme Apple Music ou Spotify. Si je devais faire un choix, mon titre préféré serait « Don't think, feel » suivi de celui que je vais mentionner après. Si vous ne connaissez pas encore ce groupe, je vous encourage vraiment à écouter un peu ces titres aux sonorités modernes et dynamiques. Ou alors à profiter des vidéos de danse si classes ? Ce sont en effet de vraies danseuses ; elles ne dansent pas seulement pour effectuer la chorégraphie qui accompagnerait chaque chanson ; la danse est vraiment ce qui les réunit, elle est au cœur de leur projet. Un exemple :

« 私には夢がある / Watashiniha Yume ga Aru (= j'ai un rêve»
Vidéos : Partie 1 | Partie 2

Showroom constitue un bon moyen pour suivre les différentes membres du groupe. Pour ma part, je suis essentiellement Ryoko Shimizu, Airi Hisatomi ou Anju Takeuchi, mes membres préférés du groupe. Je suivais aussi régulièrement Anna et Hirari (celles qui chantent le plus sur scène) avant, mais, dernièrement, il semblerait que je ne suis pas du tout dispo aux bonnes heures. Puis, c'est quand même toujours assez sympa quand elles reconnaissent ton pseudo (comme tout à l'heure avec Luna, alors que je n'avais pu la suivre quelques semaines), parfois même en répondant avec de petits "bonjour" ou "merci" en français. ONE CHANCE est aussi présent sur TikTok avec évidemment très souvent des petites perfs improvisées 'à la TikTok' ou plus en mode danse (comme ici avec la (très belleSara). Évidemment, il y a Instagram (Anju est très active dessus) ou Twitter.

Si ONE CHANCE n'est pas encore le nouveau E-girls, pas en terme de talent mais en terme de reconnaissance, elles ont pourtant vraiment de vraies qualités pour percer. J'espère sincèrement qu'Avex leur donnera véritablement une chance. Si vous avez l'occasion et l'envie, je vous invite vraiment à découvrir leur musique, leur danse. De mon côté, je vais en tout cas continuer à les suivre, attendre les prochaines vidéos, et continuer à leur dire coucou lors de leurs prochaines apparitions sur Showroom.