samedi 10 juin 2017

Leo Ieiri, une jeune chanteuse japonaise qui brille

Leo Ieiri - 家入レオ - Leo AlbumUne petite envie de balade sonore du côté de la musique japonaise ? Je vous conseillerais bien alors d’écouter Leo Ieiri (家入レオ). Cette jeune chanteuse de 22 ans fait résonner sa voix depuis déjà quelques années, depuis 2012 plus exactement, notamment à travers des génériques de dramas japonais, mais pas seulement. Elle célébrait en ce début d’année ses cinq années de carrière, c’est donc une bonne occasion pour parler un peu de Leo Ieiri, une chanteuse que j’apprécie vraiment beaucoup.

Liens divers : Site officiel // Blog // YouTube // Twitter // Instagram

Je l’ai découvert il y a quelques mois au cours d’une classique escapade musicale sur Youtube avec le clip de « Shine » qui avait été alors un véritable coup de cœur (voir le clip ci-dessous ; ah, pour les vidéos des clips que je post ici, désolé, il n’y a sur sa chaîne YT que des short ver.). J’adore les montées et variations progressives et rapides à la fois, que ce soit au niveau du rythme ainsi que de sa puissance vocale. Je m’attendais peut-être alors à un clip de pop assez banal, mais sa voix m’a pris par surprise et m’a totalement convaincu. Il reste encore mon titre préféré de sa discographie jusqu’à présent, même si j’en ai évidemment découvert depuis plein d’autres très bon.


En fait, dans la même période, il s’est trouvé que - les coïncidences faisant bien les choses, peut-être - je m’étais lancé dans une série de dramas japonais pour lesquels elles chantaient les génériques. Donc, au final, mes oreilles se sont très vite habituées et ont été séduites par ses compétences vocales. Successivement, avec le drama Koinaka , j’ai découvert « Kimi ga Kureta Natsu » puis, avec Umi no Ue no Shinryojo, « Taiyou no Megami ». J’avais déjà prétexté des petits avis sur ces deux séries pour parler alors un peu de Leo Ieiri, mais je vais quand même partager de nouveau ces deux titres :

« Kimi ga Kureta Natsu »

« Taiyou no Megami »

Leo Ieiri - 家入レオ - 5th Anniversary Best
Comme je le disais précédemment, elle chante déjà depuis cinq années et, en février, elle a justement sorti un album anniversaire pour l’occasion. Si vous voulez essayer, je le conseille vivement ; cet album best-of (ci-contre) est une bonne idée d’achat puisqu’il regroupe quelques-uns de ses meilleurs titres. L’ensemble de ses singles et albums sont aussi disponibles sur iTunes et cie.
Ce CD best-of fait suite à plusieurs autres albums : Leo en 2012, A boy en 2014, 20 en 2015 et We en 2016 (et de nombreux singles évidemment). Le premier des quatre est peut-être mon préféré car c’est celui-ci qui regroupe à mes yeux le plus de titres forts et impressionnants, comme « Last stage », « Second Dream » ou encore l’excellent « Bless You ».
Son album de ses 20 ans est très bon aussi, d’autant plus qu’il intègre le superbe « Silly » (qui a servit de générique pour le drama N no Tame ni) ; « Last Song » y est vraiment très beau, ou encore « Miss You ».



Leo Ieiri - 家入レオDe manière générale, ses albums et singles alternent classiquement et assez bien entre des balades souvent très belles et des titres plus rythmés ; j’ai une préférence pour ces derniers car ils mettent mieux en valeur les tonalités de sa voix qui a une vraie personnalité, et pour parfois monter assez haut et juste.

Tout cela pour dire que Leo Ieiri est une chanteuse vraiment très intéressante à suivre ; j’ai hâte d’écouter ses prochains titres. Elle est encore jeune, mais elle a déjà une discographie vraiment riche et des plus convaincantes. Je n’ai pas pour but de parler ici en détail de tous ses titres et de sa carrière, je souhaitais juste donner un avant goût, pour peut-être rebondir plus tard sur ses prochaines sorties. En tout cas, je ne me lasse pas de faire passer ses albums en boucle ; elle est pour moi une valeur sûre quand je me lasse un peu d’autres jeunes artistes de la scène j-pop. J’aimerais d’ailleurs vraiment la voir un jour sur scène chanter (même si c’est bien peu probable de la voir un jour venir en France...).
Les amateurs/trices de dramas japonais connaissent possiblement déjà un peu Leo Ieiri, si c’est le cas, j’espère que vous aimez aussi. Et, pour les autres, n’hésitez pas à essayer et, pourquoi pas, à partager votre avis ici ou sur la toile.

EDIT : J’oubliais : si vous aimez bien Leo Ieiri, n’hésitez pas à la soutenir au J-Top de Nolife !

mardi 6 juin 2017

Le #WEdramanimique puissance drama 2, le retour du weekend infernal !


Ce weekend, c’était la seconde édition du #WEdramanimique ! Le fameux et bientôt mondialement célèbre événement propulsé dans la bonne humeur dramatique par Bouya ! Le concept est simple : pendant un weekend, regarder autant de fictions asiatiques que possible et partager sur la toile avec tous les autres participants. Simple, efficace et chouette.
Donc, voici mon petit billet bilan. Ce second marathon dramas était pour moi l’occasion de continuer quelques séries en cours, mais également d’en essayer de nouvelles. Parallèlement, je n’ai tenu au final qu’un des trois challenges, le SP, mais pas la série de 2010 et celle avec un animal. J’avais prévu de remplir toutes ces cases le dimanche, mais cette journée a été soudainement assez remplie… Dommage, mais j’ai fait mieux qu’à la première édition, car j’ai atteint les 12h10 de visionnage en un weekend.

Les autres participants (avec leur Twitter @) :

Bouya(@Bo0ya_), Titesilve (@SandrineSilve), Luthien (@Luthyx), Yuuki (@YuukiNoDreams), Lylyrowan (@lylyrowan), ZGMF Balmung (@ZGMF_Balmung), VerslinfinieIlumys, Marie Asiaisone (@Marieasiaisone), Dreamweaver (@Emy_Snt), Angel402 ( @Angel402_ ) Justb (@Justundrama), Sana (@SassouSA) , worldofdramapassion (@worldofdramapas), Blinky, Seventh, Bivatess, Liloun(@leticiandlr), Yumini (@preciousdork), LiliYuni, Sakura, Sabsab (@onlyseokjin), Lucie de Waele(@LReadingme), BusanBlue

***

Plus de 12h, ça fait quand même quelques épisodes, en voici la liste :



From 5 to 9 : épisodes 3 et 4
Cette série japonaise commence à bien me plaire, petit à petit. Après un début poussif, elle parvient à prendre ses marques. J’apprécie de plus en plus Yamapi dans son rôle de prêtre bouddhiste. Ishihara Satomi, ce n’est certes pas son meilleur rôle, mais elle sait jouer, une valeur sûre. Le scénario reste quand même trop classique, et j’ai l’impression qu’il restera ainsi jusqu’à la fin.


The descendants of the Sun : épisode 1 à 7

J’ai lu auparavant un peu de tout sur cette série coréenne. Elle semble avoir assez largement divisé le monde de amateurs/trices de dramas. J’ai commencé au final cette série à cause de Kim Eun Suk, la scénariste, qui avait aussi œuvré sur le magnifique Goblin. Bon, le résultat ici n’est pas aussi concluant…
Alors, c’est sympa ; ils mettent aussi les moyens pour produire quelque chose d’assez beau visuellement. Toutefois, le scénario manque réellement d’intérêt ; l’histoire principale entre le militaire et le médecin, elle ne prend pas, je n’accroche pas. En comparaison, j’aime beaucoup plus le couple secondaire avec « l’instructeur de l’enfer » et la médecin militaire, ils sont bien plus intéressants à suivre. Et pour le fil rouge, cette expédition dans cette nation fictive d’Uruk, nan… Il reste certes encore pas mal d’épisodes, j espère plus que ça. Puis, il a fallu quand même attendre longtemps pour voir les médecins en action… Les premières minutes avec les Coréens du nord promettaient une série dynamique, et au final, ce n’est pas trop ça. C’est sympa à regarder, mais ça ne décolle pas (bientôt ?).




Oh my Ghost : épisodes 1 et 2

Une série coréenne vraiment très prometteuse ! Le début me plait en tout cas beaucoup. J’ai commencé ce titre pour Park Bo Young, l’actrice qui a joué superbement Do Bong Soon dans Strong Woman Do Bong Soon. Les critiques semblaient plutôt positives, et en effet ces deux épisodes promettent beaucoup de bonnes choses. Park Bo Young a peut-être un jeu moins mature, moins affûté que dans sa série la plus récente, mais elle assurait déjà très bien, j’adore toujours son visage quand elle fait ses mimiques.
Le pitch est en plus rigolo – un fantôme qui veut séduire les hommes qui prend le contrôle du corps d’une jeune femme repliée sur elle-même – et promet plein de bonnes choses. Le personnage du chef du restaurant, malgré son caractère, réussit à intéresser aussi. J’espère juste qu’on verra un peu la vraie Bong Son et pas que la version fantôme, qu’ils travailleront un peu autour de cette possible double personnalité. Bref, plein de choses qui me font envie de continuer cette série.


Eien no Bokura Sea Side Blue, SP

J’ai commencé ce drama japonais car, dans les challenges, il y avait celui de mater un SP. J’ai sélectionné ce titre là parce que Arimura Kasumi joue dedans ; j’aime beaucoup cette actrice depuis le superbe ItsuKoi. Et heureusement qu’elle joue dans ce drama, sinon celui-ci n’aurait plus beaucoup d’intérêt.
Alors, ce SP n’est pas nul, non, il est juste « bateau ». On nous présente une histoire d’amitié, d’amour aussi, mais elles ne convainquent pas tellement… Tout vient et va trop vite ; ça tourne rapidement des rires au semi-drame pour des raisons assez obscures et mal amenées et bien peu expliquées. Avec plusieurs épisodes, en mode série, cela aurait pu très bien passer car au fond les personnages sont intéressants, les décors aussi. Mais là, c’est trop rapide et bref ; à ce rythme, on ne peut pas rentrer dans l’histoire et adhérer aux personnages. Ça se regarde certes bien, mais ça s’oubliera assez vite.

***

Bref, si tout n’était pas concluant dans ces visionnages, ça n’empêche que ce fut un marathon drama très sympathique à faire et à partager avec tout le monde sur Twitter et sur les divers blogs. Merci à tous les participant(e)s et à Bouya pour avoir lancer de nouveau l’événement ! Vivement le prochain #WEdramanimique !

vendredi 2 juin 2017

[K-Drama] « Strong Woman Do Bong Soon », quand l’amour est leur plus grande force

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Après Goblin et Moon Lovers, il me fallait encore continuer un peu du côté de la Corée. Depuis quelques semaines, j’avais repéré sur Twitter et sur divers blogs une série qui était régulièrement mentionnée et commentée : Strong Woman Do Bong Soon (힘쎈여자 도봉순, avec 16 épisodes diffusés sur JTBC en 2017). Les critiques étaient généralement assez mitigées, mais avec un point positif toujours souligné et assez unanimement partagé : une romance réussie avec un adorable couple. Ce genre de chose, ça me parle direct.

Que raconte cette série ? Le pitch de départ est classique et original à la fois. Do Bong Soon est une jeune femme sans travail, secrètement amoureuse de son ami d’enfance et désormais policier, In Gook Du (le seul qui ne l’a pas compris en fait). Elle n’a pas de talent particulier sauf un vraiment unique : comme toutes les femmes de sa famille, elle est dotée d’une force herculéenne ! Un jour, alors qu’elle corrigea une bande méchants, Ahn Min Hyuk, le PdG d’une société de jeux-vidéo à succès, fut témoin de sa force surhumaine. Lui-même harcelé par un inconnu, il va chercher à l’employer comme garde du corps. Parallèlement, dans le quartier où habite Do Bong Song, Les crimes se multiplient...

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순

Alors, est-ce que j’ai aimé la série ? Oui, même deux fois oui. Mais surtout pour deux raisons, dont une plus important que l’autre. Un : son couple principal – alias Min Min et Bong Bong –, avec deux très bon acteurs (Park Bo Young, dans le rôle de Do Bong Soon, et Park Hyung Sik, dans celui de Ahn Min Hyuk) ; et deux : quelques moments vraiment drôles à suivre.

En fait, si vous retirez le couple principal de la série, Strong Woman Do Bong Soon n’a plus grand-chose de réellement intéressant. Je force un peu le trait, mais c’est un peu le cas quand même. L’histoire autour de Do Bong Soon, avec cette lignée féminine de femme dotée d’une force hors-du-commun, est certes bien pensée et apporte une réelle dose d’originalité à la série, mais c’est relativement peu utilisé, du moins pas pour nourrir directement le scénario. Par exemple, l’expérience de la mère de Bong Soon qui a perdu ses pouvoirs n’a pas tellement été mis en avant. Pareil, sa grand-mère arrive à un moment de la série, on a quelques scènes sympathiques, et pas grand-chose d’autres. Cette histoire de force ne sert qu’à mettre en avant Do Bong Soon, tant mieux d’un certain côté – c’est le personnage principal – mais dommage également, car la série aurait pu gagner en profondeur.

Mais en fait, tout ça, ce n’est pas grave. Cela m’importe même pas du tout, mais vraiment pas du tout. Il y a Min Min et Bong Bong !! Je n’ai qu’une chose à dire : je les ai tous les deux adorés.

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순

Mais purée, il a fallu quand même attendre ! Toutes les critiques que j’ai lues vendait une belle romance, elle était bien là, vous n’aviez pas menti, mais il a fallu attendre. Et attendre dans le mauvais sens, car, au début, on nous présente en fait non pas un couple, mais un triangle amoureux. Oui, en fait ils sont trois.
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순 - Ji SooÀ la base, Do Bong Soon n’aime pas le président Ahn, elle aime In Gook Du, joué par l’acteur Ji Soo (ci-contre). Et lui, il est mauvais. Mais mauvais, très mauvais... Désolé pour lui, mais ce personnage est un peu navrant. Il n’apporte rien à la série : car sa relation avec Bong Soon ne prend pas, elle ne prend jamais, elle ne peut pas se développer de toute façon. On ne peut pas prendre sa défense (autant sauter d’une falaise si on souhaite défendre sa cause), et en plus c’est un flic dont on peut douter de ses réelles capacités policières. Ah, il court, ah oui, il sait courir. Et, c’est tout. Pendant les premiers épisodes, on a souvent aussi des petits duels entre Min Hyuk et Gook Du – histoire de faire triangle amoureux –, et, aaannh, j’espérais tellement que le premier envoie par la fenêtre le second (bon du rez-de-chaussée, hein, il n’est pas méchant non plus). Désolé, il n’est pas si horrible que ça, mais bon.... Allez, il y a quelques passages qui sont sympathiques, genre quand ils sont tous les deux soûls.

Mais pas grave, encore une fois, pas grave du tout. Car Min Min et Bong Bong étaient là !  

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Et Min Min, il y a toujours cru, et j’ai aimé ça chez lui. Il n’a jamais douté. Il l’aime, point final. Puis il est adorable et il est capable de se mettre dans tous ses états quand sa promise titille ses sentiments. Alors, on pourra dire que c’était surjoué, oui, c’est même totalement vrai, mais ce n’est pas grave car ça va dans le bon sens. J’ai totalement adoré. Min Min adore Bong Bong, et ça se voit. Il n’y aucun doute. Et il n’y a aucun aller-retour avec ses sentiments. Bong Bong est également adorable, en fait, on ne peut que l’apprécier ; elle est mignonne et super attachante du fait de son caractère, de son attitude, de ses mimiques adorablement adorables. Et avec son survêt rose, oh oui, son sweat rose, la classe !

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Il y a eu l’épisode 9. Alors, je vais éviter de spoiler méchamment. Mais cet épisode était juste génial. Non, pas tant que c’est une merveille scénaristique – avec de tels méchants, c’est impossible – mais on a eu droit à deux séquences vraiment mémorables. La première avec Bong Soon qui nous apprend comment on peut avoir autant de classe avec un survêt à capuche rose ; la vraie classitude ! Et dans un second temps, on a droit à un superbe moment « Min Min aime Bong Bong » qui elle-même commençait à ressentir que son cœur aussi faisait « bong bong ». 

En fait, quand Bong Soon s’est rendue compte que les béguins avaient une date de péremption (je parle du flic là, hein, et il était temps), après les nombreuses charges de son président Ahn… Alors, là, la série a éclos et elle est rentrée dans une nouvelle phase qui a fait palpiter mon petit kokoro. Jusqu’au dernier épisode, j’étais aux anges. Leur relation pouvait alors se construire plus rapidement tout en nous accompagnant régulièrement avec de très belles scènes romantiques. La scène de la plage, aaaaah… Une chose également : Min Hyuk n’a jamais forcé Bong Soon à l’aimer. Il lui montrait ses sentiments – il est même très expressif –, mais lui laissa le temps pour y répondre. Et cette attitude tout de même assez originale dans un drama était chouette.


Sans être spectaculaire, l'OST accompagne très bien la série.

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Ah, j’en parlais un peu avant, dans la série, Il y a des méchants. Parce que dans ce drama, il y a même plein de méchants. Et aussi des policiers un peu (beaucoup) nuls. En fait, il y a deux types de méchants. Les méchants un peu bêtes (même totalement en fait), ceux qui sont conduit par le mafieux Baek Tak qui a une sonnerie de téléphone portable… de méchant ! Ils sont méchants et ils sont là pour être méchants et agir comme des sales caïds peu sympathiques. Mais ils ne sont pas si méchants que ça. Ils servent surtout à faire rire le spectateur, et ça marche assez bien (mais quand ça ne dure pas trop longtemps). Ce sont au final des gugusses pas très crédibles, qui passent beaucoup de temps à l’hôpital  et qui sont surtout de bons punching balls avec un bel aérodynamisme pour les volées de Bong Soon. 

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Il y a parallèlement le vrai méchant, mais lui pas du genre très sympathique, même pas du tout. C’est lui qui kidnappe les jeunes femmes, les enferment avec un plan vraiment tordu. Il est très méchant ! Malheureusement, malgré tout le travail d’ambiance pour le rendre méchamment crédible… ça ne prend jamais… La série échoue assez fortement sur ce point-là. Par contre, la scène avec ce méchant et la vidéo à la fin de l’épisode 12, ce moment était bien réussi. J’ai vraiment ressenti quelque chose, en particulier à cause de la réaction très réaliste et forte de l’actrice jouant Bong Soon.

Tiens, il y a aussi la méchante famille de Min Hyuk, eux, ils ne sont pas cools du tout. Mais le scénariste n’a pas pensé qu’il aurait été bien de mieux creuser l’histoire de Min Min avec sa famille et surtout ne pas la bâcler comme ils l’ont fait à la fin. Montrer qu’ils sont méchants et pas sympas avec lui devait lui suffire. Dommage.
Mais au moins Bong Bong a vu qu’ils ne sont pas cool avec Min Min, donc me ça va.

Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순

Bref, Strong Woman Do Bong Soon aura été une très chouette série à suivre. Surtout à partir des épisodes 8-9, grâce aux adorables Min Min et Bong Bong. Bon, au cas où ce n’était pas clair (on ne sait jamais), c’est vraiment pour son couple principal que j’ai aimé cette série et je prends toujours autant de plaisir à revoir les épisodes (c’est dur de ne pas trop spoiler les plus beaux moments avec des screenshots...) et à revivre la série avec l’OST.
Elle a d’autres qualités, mais son scénario (hors romance principale) reste globalement assez faible et il y a Gook Du… Bon ce n’est peut-être pas vraiment de sa faute ; Min Min était là, il ne faisait pas donc pas le poids. Tous ces points que j’ai plus ou moins évoqués – les faiblesses dans le scénario, le manque de crédibilité chez les méchants, un humour même parfois un peu maladroit, on pourrait aussi parler de certains passages un peu trop mous et un essoufflement du fil scénaristique vers la fin – font que Strong Woman Do Bong Soon ne peut pas être considéré comme une excellente série.
Strong Woman Do Bong Soon - 힘쎈여자 도봉순Toutefois, selon l’optique avec laquelle on aborde la série, et surtout si on aime la romance entre les deux personnages principaux, ce drama ne peut que plaire. Et c’est vraiment l’impression générale qui ressort dans la majorité des commentaires, il me semble, et je partage totalement cet avis. Ce n’est pas une excellente série, certes, mais je l’ai littéralement a-do-rée, je ne me lasse pas de revoir Min Hyuk et Bong Soon, de les revoir se chercher, à apprendre à s’aimer. Je les adore. Sur ce point, il n’y a pas de doute : Strong Woman Do Bong Soon est une réelle réussite.

--------
[Les critiques de Strong Woman Do Bong Soonsur Ecrans d’Asie]
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...