vendredi 23 novembre 2012

« Kamisama Dolls », des marionnettes et des dieux !

Kamisama Dolls
Sans être vraiment ancienne, ça faisait quelques temps que j’avais commencé cette série, en fait lorsqu’elle avait commencé à être diffusée, c'est-à-dire en juin 2011. Mais je ne l’ai finie que dernièrement. Je parle de Kamisama Dolls, un animé de 13 épisodes adapté d’un manga de Hajime Yamamura.

L’histoire tourne autour d’un jeune homme, Kyouhei Kuga, qui a décidé de rejoindre une université à Tokyo (c’est à noter, on a pas à faire à des lycéens, mais bien à de jeunes adultes !). En fait, plus exactement, il a décidé de couper les liens avec son village d’origine – Karakami – ainsi qu’avec sa famille. Cependant, par la force des choses, son passé va le rattraper avec sa petite sœur, Utao, qui débarque en ville pour capturer un de ses amis d’enfance qui s’est échappé de leur village. Cette dernière, une seki, possède la faculté spéciale de commander des entités considérées comme des dieux.

Kamisama DollsKamisama Dolls Shiba HibinoCet animé ne paye pas de mine, pourtant, dès le premier épisode, on peut apercevoir le riche potentiel et les possibilités de l’histoire. Après un lancement plutôt intriguant avec des sortes de monstres s’affrontant et au milieu des enfants pris dans l’affrontement, on est renvoyé dans un quotidien bien plus classique avec un jeune homme maladroit épris d’une fille à première vue inaccessible qui se retrouve dans une soirée étudiante bien arrosée. Mais dès ce premier épisode, on nous présente aussi le conflit opposant Kyouhei et Aki ; à chaque moment où ces deux là se retrouvent, l’ambiance de la série prend un virage de 90° ! C’est sans doute cette dernière que j’ai le plus appréciée. Progressivement, les clés du scénario vont êtes dévoilées, on va savoir ce qu’est un seki, ce que ça induit, la raison pour laquelle Kyouhei a quitté les siens, les raisons de l’affrontement avec Aki, etc. Les surprises sont assez nombreuses et la série ne cesse jamais d’être intéressante, elle est ponctuée même par de très bons épisodes flashback (avec une superbe insert song d’ailleurs pour le 7 !), spécialement l’épisode 10 qui possède un fin majestueuse. Autant le dire, la fin appelle une suite, « à suivre. » Et, de ce que l’on peut deviner et ce qu’on a eu en aperçu, ça promet ! J’ai hâte !

Kamisama Dolls UtaoKamisama Dolls Utao
Kamisama Dolls AkiKamisama Dolls
Kamisama DollsKamisama Dolls - Kyouhei et Aki

Kamisama Dolls - Manga
Le manga de Kamisama Dolls
Un petit détail qui peut apparaître inintéressant comme ça, mais lorsque les kakashi (le nom des dieux) rentrent en action, à chaque fois, ils chantent des petits airs mélodieux, ça donne un petit plus lors de ces moments, comme lors des combats. J’ai vraiment apprécié ces petites mélodies qui signifiaient aussi qu’un moment intéressant allait se dérouler.

Les personnages évoluent bien et de manière intéressante, en premier lieu Kyouhei – mais aussi sa petite sœur Utao (bien attachante d’ailleurs) – qui change beaucoup ; il devra faire face progressivement à ses démons mais également à lui-même, à ce qu’il craint, ce que représente Aki, ce qu’il a légué à Utao. Il est plus difficile à suivre Aki, mais il est globalement confronté aux mêmes problèmes, sauf qu’il se trouve… De l’autre côté, le côté sombre. Quand ils se retrouvent, c’est comme se voir dans un miroir pour eux… Malgré cette noirceur chez Aki, ce qu’on ne peut nier, il reste quelqu’un d’intriguant, même attachant. Shiba Hibino m’a pas mal surpris aussi, malgré sa poitrine inhumaine (franchement, faut arrêter !), elle ne joue pas dans la cour des personnages inutiles, ce que je craignais au début – elle se révèle même un personnage clé pour ceux qu’elle soutient.

Opening : Fukanzen Nenshou de Chiaki Ishikawa

Kamisama Dolls - AkiOn pourrait reprendre ici ou là quelques détails, quelques points qui mériterait d’être revu, comme avec Kirio, mais franchement, dans l’ensemble, Kamisama Dolls est une série de qualité qui mérite d’être connue. En plus, elle est plutôt bien réalisée, on a le droit à des génériques (que ce soit opening ou ending) des plus agréables. C’est pour tout cela que c’est vraiment un animé que je conseille ! J’espère qu’un de ces jours le manga arrivera aussi chez nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...