jeudi 29 mai 2014

« The Moon Sword », l’exil de princesse Kaguya

月華美刃 - The Moon Sword
Titre : The Moon Sword (月華美刃 - Gekka Bijin)
Mangaka : Tatsuya ENDO (Tista)
Nombre de tomes : 5
Éditeur : Kazé Manga
Publication : 2010-2012 (Japon) / 2012-2013 (France)

« Il était une fois, une jeune et belle princesse répondant au doux nom de Kaguya, promise à un merveilleux destin : succéder à sa mère, l’Impératrice d’Argent régnant sur la face cachée de la Lune. Sauf que… l’héritière du clan Takenouchi en question est un indécrottable garçon manqué qui prend son rôle trop à la légère !
Mais lors de la cérémonie devant officialiser sa future intronisation, le destin de Kaguya bascule. Profitant de la santé toujours plus fragile de l’actuelle Impératrice, le clan Umenouchi, farouche opposant à la dynastie en place, provoque un coup d’état fatidique. Afin d’enrayer leur accès au trône, Kaguya se voit confier Futsunushi, l’Épée Sacrée symbole de pouvoir, et est poussée à l’exil sur la lointaine planète Terre… »
(Source : Kazé Manga)

C’est un peu par hasard que j’avais commencé ce manga, attiré par la couverture du premier tome plutôt sympa. Après avoir survolé rapidement les premières pages, le dessin bien agréable à l’œil et l'ambiance qui en ressortait avait fini par me convaincre. Et c’est une bonne chose !
Avant tout, il faut rappeler que The Moon Sword est une série relativement courte, seulement cinq tomes. C’est court, mais pour un shônen, chaque volume est des plus conséquents et nécessite un certain temps de lecture. Tant mieux. Bon, il faut le reconnaître le petit format des mangas de Kazé Manga n’aide pas pour les plus pages les plus chargées.
Malgré la longueur de cette série, l’auteur a réussi à mettre en place un univers relativement vaste et l’enrichir avec un vaste panel de personnages. Dès le premier tome, le lecteur est directement plongé dans l’histoire avec ce complot qui vise l’Impératrice d’Argent qui règne sur la Lune. Acculée, celle-ci doit envoyer sa fille, Kaguya, sur la Terre – l’astre impur – avec l’épée sacrée Futsunushi, symbole du pouvoir impérial dont les terroristes tentent de s’emparer.

月華美刃 - The Moon Sword

The Moon Sword est une version (très) revisitée du conte japonais du Couper de Bambou, ou Princesse Kaguya. On peut apprécier l’aisance que Tatsuya Endo a réussi à reprendre certain élément du conte, comme le vaisseau en forme de bambou dans lequel Kaguya est envoyée sur Terre. J’aime d’ailleurs vraiment la technologie inventée qui se mêle parfaitement à un décor de Japon médiéval. Elle va alors y retrouver un couple de personnes âges, mais ici qui sont ici un ancien commandant de l’armée et son épouse.

月華美刃 - The Moon SwordJ’ai bien apprécié le style de l’auteur ; il a un coup de crayon qui m’a vraiment plu. Cela vaut pour l’ensemble des décors et paysages mais aussi pour chacun de ses personnages qui a un style qui lui est propre et qui le rend à chaque fois parfaitement reconnaissable. Ma première rencontre avec Tatsuya Endo a été des plus agréables. Malgré cela, je ne suis pas vraiment chaud pour essayer Tista (disponible également chez Kazé Manga), sans savoir pourquoi en fait...

La lecture est très dynamique, c'est le gros point fort du manga. Le rythme est soutenu et, malgré un second tome plus classique, je n’ai connu aucun moment d’ennui. Avec l’arrivée d’un nouvel acteur dans le tome 3, l’histoire prend une nouvelle ampleur en enrichissant les intrigues entre les différentes branches de la famille impériale.
Je regrette peut-être le tome 5 qui aurait mérité à être divisé en deux volumes. Certes, grâce à cela, le dernier tome est plus dense, mais l’auteur aurait pu ainsi mieux développer les dernières péripéties, surtout la dernière séquence sur la Lune un peu trop précipitée malheureusement.

Kaguya est un personnage haut en couleur qui devient rapidement attachante. Au fur et à mesure de la progression de l’histoire, elle rencontre nombre de personnages plus sympathiques les uns que les autres – l’humour omniprésent aidant bien – mais c’est dans les trois familles impériales qu’on trouve les personnages les plus intéressants. J’avoue avoir été surpris par Izumiya dans le dernier tome.

Si The Moon Sword ne peut pas s’afficher comme un incontournable du genre, il a au moins le mérite d’offrir un divertissement des plus agréables. Je n’ai eu aucune grosse déception avec ce titre, au contraire. Le format court de ce manga ne devrait pas faire reculer le lecteur. Si vous cherchez un petit shônen, n’hésitez pas, celui-ci vaut le coup !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...