mardi 13 août 2013

« Shotenin Michiru no minouebanashi », une loterie et des mensonges

Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話
Pour une fois et pour changer de mes habitudes, je vais écrire un peu sur un j-drama que je n’ai pas spécialement beaucoup aimé : Shotenin Michiru no minouebanashi (書店員ミチルの身の上話), un drama un 10 épisodes diffusés entre janvier et mars 2013 (sur NHK). En fait, il m’est difficile de me faire un avis définitif sur cette série… Disons que, globalement, je l’ai trouvé assez moyenne. Mais, je ne dirais tout de même pas mauvaise car je dois reconnaître que la première moitié de la série passée, j’ai commencé à accrocher un peu. Les deux derniers épisodes étaient même sympathiques. Reste que je n’ai jamais été vraiment convaincu par cette série, et plus embêtant peut-être, ni par son potentiel.
Michiru est une jeune femme menant une vie des plus ordinaires entre sa famille, un petit ami et un emploi au sein d'une librairie, dans une petite ville près de Nagasaki. Elle a cependant ses petits secrets : elle entretient une relation avec un homme marié, un éditeur travaillant en relation avec le magasin où elle est employée.
Un jour, sur un coup de tête, elle décide de partir à Tokyo avec son amant pour une nuit, sans même envisager les conséquences qui découleraient de ce bonheur de courte durée et des mensonges qui se sont accumulés. C’était sans compter que parmi billets de loterie qu'elle a dû acheter pour ses collègues, un ticket est gagnant : 200 millions de yens.
Ce dama a voulu, en quelque sorte, raconter une histoire classique sur une jeune femme ordinaire Cette histoire, à un moment donné, commence à déraper avec des gens normaux (presque tous) qui sont confrontés à des situations extra-ordinaires. Michiru est à l’image de ce paradoxe : c’est cette femme normale, avec un petit travail qui ne va pas tarder à se marier, etc. Un petit coup de folie amoureux et un petit bout de papier vont tout changer et la faire s’embarquer dans une histoire inimaginable et incontrôlable qui la dépasse totalement. L’idée n’est pas mauvaise car lorsqu’on est en face d’un personnage lambda, il est de fait plus facile de s’identifier à lui…

Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話
Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話
Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話

… Reste que la sauce ne prend pas. Du moins, elle n’a pas pris avec moi. Le personnage de Michiru – s’il n’est pas si mauvais en soi – n’a pas assez de profondeur, l’histoire manque quant à elle d’accroches pour réellement en faire quelque chose de bien. Au mieux, ça reste juste plaisant à suivre, assez pour vouloir savoir jusqu’à où va mener cette histoire et ne pas abandonner en cours. Ce drama me donne l’impression d’avoir été réalisé pour boucher un trou dans une programmation – il en fallait un. L’ensemble manque d’ambition. L’idée de départ n’était pas forcement mauvaise mais elle n’est jamais exploitée avec conviction, ce qui se ressent surtout au travers des personnages souvent trop fades (genre les employées de la librairie, ennuyeuses comme pas possible) ou alors peu convaincants. Même l’OST ne marque pas (le générique quant à lui ne colle pas du tout à la série).

La conclusion surprend un peu quand même. Disons que, si c’est un peu « too much » pour être réaliste, ça apporte une conclusion acceptable à la série, une conclusion qui a le mérite de redonner plus d’intérêt à l’ensemble.
Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話 - Oomori NaoJ’ai en effet bien apprécié l’arrivée (attendue) du narrateur de l’histoire, le mari de Michiru, qui s’est Oomori Nao qui est derrière cet homme tourmenté, je le connaissais déjà pour son rôle intéressant dans Ryômaden, celui de Takechi Hanpeita. Il s’est avéré être le personnage le plus intéressant de la série. On ne le voit réellement qu’au cours d’un seul épisode et, pourtant, je trouve que c’est lui qui s’en tire le mieux. Comme quoi.
Shotenin Michiru no minouebanashi - Toda Erila
Pour en revenir à l’actrice principale Toda Erika qui interprète donc le rôle Michiru, sa performance est un peu à l’image de la série. Elle a incarné un personnage moyen, sans réel profondeur (du coup difficile de faire des miracles), malgré cela, elle est parvenue à surprendre quelque fois et même, de fait, à me toucher. En tout cas, ça ne sera pas son meilleur rôle (par exemple, bien loin de sa jolie performance dans Taisetsu na koto wa subete kimi ga oshiete kureta)… Est-ce qu’elle aurait pu faire mieux, donner plus de présence à son personnage ? Sans doute, peut-être… Enfin, difficile à dire.
Shotenin Michiru no minouebanashi - 書店員ミチルの身の上話 - Koura KengoLe seul autre acteur qui s’en sort un minimum, c’est Koura Kengo que je ne connaissais que de nom. Il joue le personnage de Takei… Le frappé quoi~ Dans son rôle de psychopathe, il s’en sort bien. Ce petit regard innocent est terrible…

En conclusion, je n’ai pas tant de choses à dire sur Shotenin Michiru no minouebanashi, ce n’est pas un drama que je conseillerais, loin de là… Le début est assez, trop, poussif avec un long démarrage. Quand ça devient intéressant, on peut dire que « le mal est déjà fait », c’est dommage. C’est assez rare que je donne des conclusions aussi critiques, disons aussi « nuancées » sur des dramas. Mais celui-ci n’aurait pas pu être un coup-de-cœur. C’est à réserver seulement pour un trou dans votre agenda-jdrama, plus pour la curiosité.

1 commentaire:

  1. Comme je disais l'autre jour sur Twitter, j'ai du retard dans mes lectures de blogs favoris, ahem...
    Je vais donc commencer à rattraper mon retard (^^)
    Pour revenir sur ce que tu disais dans le premier paragraphe, j'ai déjà constaté à plusieurs reprises que c'était parfois difficile de se faire un avis définitif sur une série. C'est d'autant plus dur que je rédige mes avis à brûle-pourpoint (quelquefois même en cours de visionnage lorsque tel aspect de l'intrigue ou personnage me frappe et que j'ai peur d'oublier de le mentionner). Bref, avec le recul, j'ai déjà trouvé en y réfléchissant qu'il m'arrivait d'être trop enthousiaste ou au contraire trop critique à propos de telle ou telle série. Peut-être que ton avis s'adoucira avec le temps, qui sait? ^^
    En tout cas, l'intrigue a l'air en effet d'avoir du potentiel et c'est ma foi dommage si celui-ci n'est pas bien exploité.
    Quant aux personnages, je connais un tout petit peu Erika Toda, vraiment un tout petit peu et jusqu'à présent elle ne fait pas partie de mes actrices favorites et j'ai peur - jusqu'à preuve du contraire - qu'elle soit justement un peu trop "moyenne et sans profondeur" dans les rôles qu'elle incarne.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...