mardi 1 août 2017

Leo Ieiri, son single « Zutto, Futari de »

Parmi mes derniers achats en matière de J-music, je me suis procuré le dernier single en date (mais déjà le 13e de sa carrière) de Leo Ieiri, « Zutto, Futari de » (ずっと、ふたりで). J’ai présenté cette artiste que j’adore il y a quelques semaines, et la qualité de son dernier titre me donne envie de venir reparler d’elle.

Le single est composé de six pistes : « Zutto, Futari de » bien évidemment, mais aussi « Datte Neko Dakara » (だってネコだから) et « Hero » (ヒーロー), toutes trois accompagnées classiquement par leur version instrumentale. Si j’aime également beaucoup les deux suivantes, « Zutto, Futari de » est assurément une réussite ; j’ai été séduit dès la première écoute. Ce titre sert par ailleurs de générique pour le drama Aishite tatte, Himitsu wa Aru dont la diffusion a débuté récemment en juillet (sur NTV). Un MV (malheureusement en version courte) est disponible sur YouTube, je vais donc de ce pas le partager ici et en parler un peu :


La réalisation du MV est vraiment simple mais parfaitement réussie et belle, à l’image de la chanson. Leo Ieiri chante assise dans une robe blanche sur un rocher dans un très beau cadre naturel magnifié par cette cascade d’eau claire. Plusieurs autres passages s’attardent à suivre la jeune femme dans ce paysage idyllique. Un tel cadre ne peut que se prêter à une chanson douce et apaisante, et c’est le cas.

On commence dès le début sur quelques notes douces au piano qui montent progressivement avant que Leo Ieiri commence à chanter, à exprimer ses sentiments, calmement, et c’est un délice pour les oreilles. Je ne suis pas un spécialiste en matière de musique, donc je ne saurais pas la décrire avec des mots précis et technique, si ce n’est par des sensations procurées. Le titre « Zutto, Futari de » illustre bien cela, c’est comme si on restait seul avec elle, encore et encore. Elle s’adresse dans cette chanson à une personne qu’elle aime, elle aimerait être à ses côtés, si celui-ci accepte leurs sentiments respectifs. Cette musique m’enchante, et c’est ce qui me plait ; j’adore ces balancements et ces envolées tout en douceur. Le seul moment où elle s’enflamme légèrement plus, c’est à la fin de l’avant dernier couplet quand elle dit qu’elle veut y croire Écouter ce titre tout en regardant le MV ne fait qu’amplifier ce ressenti.
J’adore tout simplement ! J’ai adoré (et toujours aujourd’hui) la force de « Shine », le titre qui m’a fait succomber pour Leo Ieiri, et ce dernier titre dans un registre plus posé qu’elle maîtrise parfaitement ne fait que confirmer mon attachement pour cette chanteuse.

Quant aux deux autres pistes, si elles ne m’ont pas touché autant que la piste principale, elles ne sont pas pour autant à négliger, surtout si on prend le single dans sa globalité. « Hero » surprend justement à la première écoute, il est plus pêchu, comme si Leo Ieiri voulait nous ramener à la réalité après cette belle ballade onirique. En fait, ce réveil débute doucement dès « Datte Neko Dakara », le tout dans la bonne humeur, avec une batterie de plus en plus présente à partir de 30 secondes et Leo Ieiri qui monte progressivement la voix passé la première minute. J’aime beaucoup cette évolution tout au long de ces trois chansons.

Pour ce single, j’ai acheté la version CD+DVD. La seule chose qui me surprend un peu, c’est le gris de la jaquette ; j’y aurais plus vue des couleurs douces naturelles. Le  DVD contient donc quant à lui ce beau MV de « Zutto, Futari de », avec un making-of vraiment chouette à regarder où l’on suit Leo Ieiri et l’équipe de production découvrir les lieux puis tourner le clip. Il comprend également un second MV alternatif pour « Sorezore no Ashita e » (それぞれの明日へ), un titre qu’elle avait sorti fin 2016 (pour une compétition sportive), et dont voici la version originale :


Si cette première version alternait les sessions concert en plein air et séquences montrant des sportifs et lycéens en action, cette nouvelle version se focalise ici plus spécifiquement sur la chanteuse. Les séquences intérieures la montrent dans une classe avec de nombreux jeux de lumière. Un très chouette nouveau MV.


Je ne connais Leo Ieiri que depuis le début de l’année, et je le regrette un peu ; j’aurais en effet tellement aimé découvrir chacun de ses nouveaux titres, les uns après les autres. Mais qu’importe, ce dernier single me confirme le talent de cette chanteuse que je continuerai à suivre avec un grand plaisir et une toute aussi grande impatience.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...