jeudi 3 mai 2018

Découverte musicale : Sonoko Inoue et son album JUKE BOX

Sonoko Inoue - 井上苑子
Sonoko Inoue - 井上苑子

Avec mes dernières commandes, parmi mes nombreux achats, j’ai récupéré plusieurs albums qui contiennent des enregistrements de concerts. Je reviendrai très probablement sur celui de Ieiri Leo disponible dans son album TIME qui est un vrai régal à écouter et regarder. Et c’est sans parler – mais là c’est un coffret DVD – de celui que de Sakurako Ohara pour sa tournée Ace Cherry Box ; celui-là, j’adore, je pense que je vais le faire tourner en boucle de très nombreuses fois.
Sonoko Inoue - 井上苑子 - JUKE BOXToutefois, aujourd’hui, je vais parler d’une toute autre artiste que j’ai toutefois mentionnée à plusieurs reprises sur le blog : Sonoko Inoue (井上苑子).
Son album JUKE BOX, dont je vais vous parler après, est sorti le 6 décembre 2017 et contient, dans sa version limitée, un premier CD avec 14 chansons et un DVD qui contient un concert (mais sans les principaux MC) qu’elle avait présenté le 6 août 2018 lors de sa tournée estivale ainsi qu’un reportage d’une dizaine de minutes.

Liens divers : Site officiel // Twitter // Chaîne YT Vevo / Indé

Sonoko Inoue, présentation


Je ne suis cette chanteuse que depuis le début de l’année. Je l’avais découverte notamment avec « Love Letter » un duo qu’elle avait signé avec Haji, une belle musique sentimentale que j’avais déjà présentée. Avec cette jeune chanteuse au beau sourire, il s’avère qu’on aura généralement droit à des chansons de ce type, comme en témoigne son rayonnant « Natsukoi », un de ses titres que je préfère :

« Natsukoi », Sonoko Inoue

Inoue Sonoko est née le 11 décembre 1997 à Kobe, a débuté sa carrière en indépendante en 2010 (elle n’avait donc que 13 ans), puis sous label indie en 2013. Elle publia son premier single chez un major (EMI Records) en 2015 avec « Daisuki » dont voici le clip :

« Daisuki », Sonoko Inoue

Son prochain mini-album Mine (6 pistes) est annoncé pour le 6 juin prochain (en version simple, et CD/DVD avec l’extrait d’un concert de sa tournée Juke Box. Je veux !). Je reconnais que je connais encore assez mal ses sorties de sa période indé que j’ai d’ailleurs en partie découvertes en écrivant ce billet. Cependant rien que les covers de ses CD donnent une impression différente quant à son style musicale de l’époque ; je vous laisse le constater avec « Sentimental Sixteen » sorti début 2014 :

« Sentimental Sixteen », Sonoko Inoue

Le passage en major semble donc avoir été accompagné par un repositionnement de Inoue vers une pop sentimentale plus douce (et souriante), même si, sur certains points, on ressent encore un peu son influence rock. Quoi qu’il en soit, dans les deux cas, ça ne me déplaît pas, au contraire. Ces différents titres de sa période indé ne sont d’ailleurs pas oubliés, puisque dans le concert dont je vais parler après on peut la voir notamment interpréter « Senkou Hanabi » (2014) ou encore « Good Day » (2013) ; l’association de ces deux styles musicaux fonctionne d ailleurs très bien.

« Senkou Hanabi », Sonoko Inoue

Pour autant, il serait trompeur de ranger désormais Inoue dans une seule case comme en témoigne son dernier titre sorti seulement en version digitale pour linstant : « Fumidasu Ippoga Bokuninaru », qui est un clair rappel de ses premiers amours musicaux. La pochette du titre – cf. lillustration que jai mis en tête de ce billet – lui donne clairement un look plus rockn-roll (à la japonaise, version féminine). Je suis du coup assez curieux de voir ce que donnera son prochain mini-album.

Son album JUKE BOX - CD et concert


Revenons désormais vers son album JUKE BOX qui était sorti fin 2017 (son deuxième en major après Hello en 2016), avec un joli packaging à forte dominante rose. Il comprend quatorze chansons qui s’ajoutaient à un catalogue musicale déjà bien fourni malgré son âge – elle ne prenait que 20 ans quelques jours après la sortie de ce nouvel album.
On y retrouve évidemment les titres de ses précédents singles de lannée, dont par exemple le joli « Namida », une balade mode cœurs brisés qui fait office davant dernière piste. Mais on ne va pas rester sur cette note triste, car lalbum est rempli d’ondes positives et se conclue même avec « Kimigaireba OK! ~ SamaSama KyunKyun Daisakusen ~ », un concentré de bonne humeur sur lequel je reviendrai car c’est aussi la chanson qui clôture son concert. La première piste de l’album « Donna Dokimo » est particulièrement émouvante.

« Donna Dokimo », Sonoko Inoue

« Namida », Sonoko Inoue

Finissons avec le concert disponible dans l’album de Inoue. Il m’a vraiment surpris. Je dois dire que je l’ai encore plus apprécié que ce j’aurais pensé au moment de le lancer. Bon, évidemment, comme souvent, il ne s’agit pas du concert dans son intégralité, puisque la majeure partie (mais pas tous) des échanges entre Inoue, le public et les musiciens ont été effacés. Dommage, mais l’ensemble des titres s’enchaîne suffisamment bien pour oublier ça.
Sonoko Inoue - 井上苑子 - JUKE BOX - concertSonoko Inoue - 井上苑子 - JUKE BOX - concert
Sur le plan factuel, la voix d’Inoue, qui tend facilement vers les aiguës, est vraiment agréable à écouter même en live, avec ses petites imperfections, souvent engendrées par l’essoufflement ou l’excitation du show. Elle se donne vraiment à fond tout au long du concert, il y a des moments où du coup elle arrive à bout de souffle. En tout cas, si le sourire qu’elle arbore à chacune de ses chansons fait évidemment partie de son personnage, je le trouve très naturel et particulièrement communicatif, on a envie de sourire en la voyant sur scène.

Après une première partie composée de sept chansons introduit par le dynamique « Senkou Hanabi » mentionné précédemment, puis « Natsukoi » dont j’ai aussi parlé. elle est rejointe sur scène par Hazzie pour chanter en duo « Yubiwa to Aikagi » et « Start ». Le premier des deux est une vraie réussite sur scène. Je ne connaissais pas cette chanson et la reprise ici est vraiment belle ; ils m’ont tous les deux convaincu avec leur belle et convaincante prestation. À ce moment-là, je n’ai pas décroché mes yeux de l’écran.
Après quatre nouvelles chansons dont le très bon « Taisetsuna Kimi e » (reprise dans son album Hello en 2016), on a droit à une seconde collaboration. C’est Yanagisawa Ryôta (du groupe Super Beaver) qui monte sur scène aux côtés de Inoue, pour trois chansons cette fois-ci. Moins marquant que le précédant duo, ça n’en reste pas moins un autre bon moment du concert.

On termine avec une belle dernière ligne droite remplie de bonne humeur encore une fois, en particulier lors de « Kimigaireba OK! ~ SamaSama KyunKyun Daisakusen ~ » (il n’existe malheureusement pas de clip pour ce titre) qui clôture le spectacle. Et vraiment en beauté ! Inoue s’amuse vraiment totalement et le public est encore plus en forme. La bonne humeur est favorisée par une petite parade festive de la chanteuse portée en plein milieu du même public. Il y a plein de bons moments lors de ce concert, mais cette dernière chanson est clairement la plus réjouissante du fait de l’ambiance !

Sonoko Inoue - 井上苑子 - JUKE BOX - concertSonoko Inoue - 井上苑子 - JUKE BOX - concert
Sonoko Inoue - 井上苑子 - JUKE BOX - concertSonoko Inoue - 井上苑子 - JUKE BOX - concert

Bref, j’ai passé un très bon moment à visionner ce concert. Que ça soit avec l’album et son contenu musical qui m’a réellement plu, ou avec le beau contenu du DVD, rien à y redire. Je suis donc d’autant plus content de m’être procuré cette version de l’album rempli de sourires !

*****

Sans être une artiste que je trouve incontournable, Inoue Sonoko est tout de même une chanteuse que j’apprécie beaucoup. De plus en plus. Son dernier album Juke Box est vraiment chouette, et le DVD du concert fut des plus agréables à regarder. Elle fait partie de ces chanteuses, tout comme l’adorable Adachi Kana, qui te remontent le moral, juste en l’écoutant, rien que quelques minutes, ou simplement avec un sourire. C’est une musique positive, solaire, un peu naïve aussi, mais cette insouciance musicale fait plaisir à écouter.
Si vous ne la connaissez pas encore, n’hésitez pas à essayer et voire aussi partager votre avis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire