jeudi 3 janvier 2013

Quelques jeux de gestion sur internet, et une bonne année 2013 !

C’est la nouvelle année... De ce fait, la coutume le veut : je vous souhaite une bonne, heureuse et prospère année 2013 !

2013 sera peut-être une année plus prolifique pour le blog. J’ai beaucoup de billets en retard, des brouillons à ne plus en finir sur des animés ou des J-dramas. Je commence des billets, je ne prends pas le temps de les finir (j’aimerais bien sortir au moins prochainement celui sur Sword Art Online). Puis, avec le travail, les fêtes dernièrement, ça n'aide pas... Beaucoup de blogueurs sortent des bilans sur 2012, j’en ferai peut-être un, qui sait ; je discuterai sans doute un peu de ma nouvelle 3DS sur laquelle je m’amuse bien.
Que ce soit pour mes passe-temps ou pour mon travail, je me retrouve sans cesse derrière l’écran de mon ordinateur, autant dire que j’y passe, la plupart du temps, l’essentiel de ma journée. Parmi toutes ces heures, je consacre (gaspille~) un peu de mon « temps libre » à tester toutes sortes de petits jeux sur le web, plus spécialement, des jeux jouables avec le navigateur internet, souvent pour se vider la tête. J’ai une prédilection pour les jeux de gestion à ambiance médiévale. Je vais parler ici de deux d’entre eux : Forge of Empires et Goodgame Empire.

Forge of EmpiresPour le premier, je vais faire plus court, parce qu’il ne vaut pas vraiment le coup : Forge of Empires. Il est édité par l’éditeur InnoGames qui s’est surtout fait connaître avec Guerre Tribale et Grépolis, deux jeux du même acabit [le premier se déroulant dans un univers médiéval et le second dans la Grèce antique, avec le côté maritime en plus] avec une très grosse communauté de joueurs. Ces deux derniers jeux sont assez sympathiques, mais comme pour d’autres du genre (Travian par exemple), je m’y suis lassé sur la longueur. Assez rapidement, le côté ludique disparaît devant l’appétit insatiable des « gros » joueurs du serveur (et - surtout - du fait de la lassitude tout simplement). C’est la raison pour laquelle j’avais essayé Forge of Empires, ça pouvait être un bon jeu. Nan, malheureusement. S’il est agréable lors des premiers instants, il montre cependant très rapidement ses limites.
Forge of Empires
Le côté construction de sa ville est fort sympa, on peut passer un peu de temps à jouer l’urbaniste, mais ça s’arrête là. Je reproche surtout le côté partage et multijoueur qui est très limité. Les guildes, au final, ne servent pas à grand-chose vu que les interactivités entre les joueurs sont limitées au seul commerce (lui-même sans grand intérêt, si ce n’est pour un gagner un peu de temps pour les ressources rares). Il faut reconnaître que le mode campagne est une bonne idée, mais le système de combat, malgré ses points positifs (du fait de son aspect tactique – combat sur damier, avec triangle des armes), souffrent de ses lacunes notamment un gameplay limité et lourd.
Rapidement, j’ai arrêté ma partie. Je n’y voyais aucun intérêt et, surtout, aucun divertissement (pour ma part en tout cas, d’autres apprécieront certainement). InnoGames doit avoir de sacré fond, j’ai même vu récemment un pub pour ce jeu à la télévision.

Goodgame Empire
Goodgame Empire est le second jeu dont j’ai envie de parler, il m’aura bien plus convaincu. Je suis tombé dessus un peu au hasard (à la différence du précédent), et il m’aura pas mal occupé. C’est encore ici un jeu qui se joue sur son navigateur internet. L’avantage de ces jeux, c’est qu’ils sont simple à lancer, ils sont peu prises de tête et peu chronophages (un passage de quelques minutes, quelques fois par jour au mieux, ça suffit largement). Évidemment  après, ce ne sont que des jeux sur un navigateur internet, ils n’offrent pas toute la richesse d’un vrai jeu sur console ou ordinateur.
À la différence des jeux de ce type auxquels j’ai pu jouer, celui-ci possèdent quelques originalités bienvenues et fort sympathiques. Un système de mission est intégré au jeu et nous accompagne tout au long de ses aventures. Remplir ces missions permet de gagner de l’expérience, des ressources, etc. Avec cette expérience, on peut monter de niveau, ce qui permet de débloquer de nouveaux bâtiments, de nouvelles améliorations, etc. Classique, mais c'est un système efficace et distrayant (avec un peu d’humour pour les recherches de princesses).
Goodgame EmpireGoodgame EmpireSur la carte principale, la map-monde quoi, chaque joueur ne peut posséder au maximum que son village avec en plus trois avant-postes (en gros des villages plus petits), et pas plus ! Ça limite beaucoup l’appétit des gros joueurs. En sommes des nouveaux peuvent se développer au milieu de plus anciens, même aux côtés de niveaux 60 (le maximum), cela sans risque de se faire rapidement écraser et manger. Le danger vient lorsque, à plus haut niveau, on a gagné pas mal de points de gloire (avec des batailles) ; c’est le moment que les plus forts du jeu vont en profiter pour raser ta ville et gagner tes points. Mais techniquement, on ne peut pas être éliminé, car si on peut conquérir des avant-postes (mais trois maximum donc), la capitale est imprenable. On pourra toujours repartir de plus belle, se reconstruire, se refaire et se venger pourquoi pas.
Goodgame Empire
Goodgame Empire
Le système de combat est agréable du fait de la possibilité de fortifier sa ville. On peut doter ses murailles de divers objets permettant d'assurer une défense plus efficace. L'aspect graphique du jeu, fort agréable, est plus que plaisant.
De nouvelles régions sur la carte sont à débloquer à partir du niveau 25 (puis aux niveaux 40 et 50). On a alors l’occasion de se faire un nouveau village dans des royaumes périphériques au gameplay légèrement différent. L’idée est sympa, mais c’est là qu’on se heurte (du moins, pour moi déjà) à un problème récurrent de ces jeux : l’écrasante supériorité des joueurs de haut niveau et surtout de ceux qui « dégainent la carte-bleue ». En effet, comme toujours, ceux qui payent ont des avantages (heureusement, il faut dire). Le jeu est gratuit, mais les bonus sont payants. Face à ceux qui payent, difficile de faire le poids. À noter quand même, la possibilité de gagner un peu de rubis assez facilement sans passer par la case paiement.
Le jeu prend tout son intérêt par son côté massivement multijoueur. Mieux vaut rejoindre une alliance afin de ne pas être isolé. Le système des alliances est simple, classique mais efficace ; j’ai apprécié le système de chat qui est bien incorporé pour des échanges plus directs par rapport à un forum.
En somme, Goodgame Empire est un bon petit jeu de gestion que je recommande vivement aux amateurs de ce genre de passe-temps. Je prends pas mal de plaisir à construire mes villes, à développer mes armées, etc. C’est peut-être même un des meilleurs jeux sur navigateur internet de ce type que j’ai essayés. Mais, je ne vais pas tarder à remettre mon épée au vestiaire, ça commence à me lasser et je ne veux pas débourser des euros pour trancher plus fort.

Voilà, je ne sais pas si ce genre de billets vous intéresse, mais vu que je vais mettre un peu en pause ce genre de jeux de coté, c’était l’occasion de partager un peu mon opinion sur ces deux derniers jeux que j'ai essayés.
En tout cas, je vous souhaite encore une bonne année !

2 commentaires:

  1. Hello! Je ne savais pas trop où poster ce commentaire, alors je viens dans cette section. Voilà, j'ai été taguée il y a quelques jours et j'ai pensé à toi pour la suite. Si tu ne veux pas participer, je ne t'en voudrai pas, mais je lirai tes réponses avec plaisir si tu décides de jouer.
    C'est par ici: http://www.izaware.blogspot.fr/2013/03/11-questions-sur-les-dramas.html

    RépondreSupprimer
  2. Lorsque l’on joue à Good Game Empire, vous disposez de plusieurs programmes permettant d’améliorer vos stratégies. L’une des astuces les plus efficaces pour un bon tacticien est l’espionnage de ses cibles. Cette option est très utile pour préparer vos attaques dans des conditions optimales. Pour connaitre plus d'astuce, je vous incite à visiter le site http://jouergoodgameempire.fr/

    RépondreSupprimer