lundi 26 septembre 2011

La France dans Afterschool Charisma

Afterschool Charisma, je ne vais pas faire ici une nouvelle chronique sur ce manga de Ki-oon fraichement débarqué chez nous. Si vous voulez en lire, je vous invite à lire celles sur quelques blogs comme sur paoru.fr, Bulles et Onomatopées ou encore sur celui du Chapelier fou. J'avais moi-même rédigé une petite critique en début de mois sur un autre blog.

Bref, de quoi parler alors ? En relisant l'article de Gemini, je suis retombé sur son petit "PS" qui donnait une petite classification du nombre de personnages historiques par pays, la France serait en tête avec l'Autriche. L'Europe est de toute façon le premier fournisseur de protagonistes pour Kumiko Suekane.
Ma fibre étudiant en Histoire se réveillant, pourquoi pas se pencher un peu sur ces personnages (en évitant de s'éterniser tout de même) ? Soit par ordre d'importance dans le manga : Napoléon et Marie Curie, puis quelques apparitions d'un clone de Jeanne d'Arc.

Napoléon (1769-1821). Tout le monde le connait ce petit Bonaparte, on connait au moins les grandes étapes de sa vie, ce qu'il a fait. Il parait même qu'il aurait été Empereur un certain temps avant de prendre une dérouillé en Belgique... Assez polémique d'ailleurs comme bonhomme.
Qu'en est-il dans le manga ? J'avoue que je n'ai pas reconnu vraiment le personnage, le général d'Italie, d'Austerlitz, l'image ici est très loin de ce que je m'imaginais. L'auteure nous présente ici quelqu'un d'une humeur assez joyeuse. Il est l'image du bon ami qui aime rigoler et sur qui on peut compter, un peu l'opposé de Freud qui lui est beaucoup plus réfléchi (et un peu le chef du groupe). Quelques petits clins d'oeil à l'ancien Napoléon comme quand il répond que de toute façon il ne pourrait rien faire dans ce lycée vu qu'il n'a pas d'armée. Le vrai Napoléon a laissé un souvenir assez différent tout de même, beaucoup plus replié sur lui même, beaucoup plus orienté vers les études. De même dans Afterschool Charisma il ne démontre pas encore réellement un rôle de leader, de chef.
Bref, le clone a peut être les gênes, mais pas vraiment le comportement. Question, va-t-il mourir ? Est-ce que l'auteur va apporter son grain de sable dans la très controversée mort sur l'île de Saint-Hélène ? Mystère~

Jeanne D'Arc (1412-1431). La Pucelle d'Orléans, qui par son action, a bien aidé le royaume de France moribond de l'époque, celle qui s'est fait brûlée à Rouen parce qu'il paraîtrait qu'elle aurait été une méchante sorcière (pour les Anglais, ça peut se comprendre vu la tournure que commençait à prendre la guerre de Cent Ans). D'ailleurs, pour elle, j'imagine que la mangaka l'a mise sur le chemin du bucher vu son implication dans la diabolique secte du mouton cloné en porte clé !
Elle a été représentée d'une manière intéressante. Elle est plutôt renfermée, très empreinte de mysticisme, un physique assez "chevaleresque" avec sa haute taille, ses cheveux courts. On ne connait pas grand chose d'elle dans le manga, mais on sent qu'il y a une tentative d'inspiration sur la vraie Jeanne d'Arc ou plutôt ce que l'on peut dire d'elle.

Marie Curie (1867-1934). Avec les deux personnages précédents, on était vraiment dans l'Histoire, l'ancienne, mais là avec Marie Curie nous voilà dans le XXe siècle. Cette franco-polonaise s'est surtout faite connaître dans la science à propos de ses recherches sur la radioactivité ce qui lui rapporté un prix Nobel en physique en 1903, puis un autre Nobel de physique en 1910. Autrement dit, c'était une pointe de la science du début à la charnière des XIXe et XXe siècle.
Dans le manga ? Une jeune fille qui veut faire de la musique... Ah, d'accord. Bon, c'est dans un autre registre. Marie se prend pour Mozart (ce qui ne lui plait pas d'ailleurs). En gros, Marie Curie, dans la série, c'est le clone raté. Elle ne veut pas marcher dans les pas de son illustre ancêtre. Peut être qu'en cachette, c'est le risque d'une mort par irradiation qui l'a effrayé, la musique servant de couverture ? Passons sur ce mystère.
Reste que nous ne savons pas trop ce qui lui est arrivé par la suite. Elle est un peu le fil rouge de ce premier tome d'Afterschool Charisma, son choix représente pour les lycéens une alternative inattendue pour leur destin. Mais, est-elle vraiment partie apprendre la musique ? J'ai personnellement un petit doute...

A noter qu'un certain René Descartes risque de pointer le bout de son nez dans un prochain tome, son nom apparait sur la première page du premier chapitre. J'ai rapidement refeuilleté le manga, il ne me semble pas qu'il fasse encore d'apparition (ou alors, il n'a jamais parlé).

Voilà, pour conclure, on peut dire que Kumiko Suekane a pris beaucoup de liberté avec l'Histoire, et ici l'histoire française. C'est son droit, c'est son œuvre, à elle de faire ce qu'elle en souhaite. On pourrait s'étonner tout de même de retrouver autant de Français dans ce manga, mais après tout, la France est souvent présente dans les œuvres japonaises - juste pour exemple le très récent "Ikoku Meiro no Croisée" diffusé cet été. Je me rappelleencore également, avec le sourire, de cette petite Sakura Kinomoto (CCS) passionnée par les reportages à la télé sur les châteaux français.

2 commentaires:

  1. Il y a quelque chose de bizarre tout de même dans ce manga : ce sont censés êtres des clones, pourtant ils ne ressemblent pas du tout à leurs modèles. C'est flagrant lorsqu'on parle de la grande taille de Napoléon, surtout comparé à l'original...

    Ah et sinon, Marie Curie elle est grave bonne !

    RépondreSupprimer
  2. L'idée que ça soit de "faux clones" ne m'est pas vraiment venue à l'esprit. Le clone de Kennedy faisait "vrai" je trouve. Puis, ils parlaient de lui comme un prototype, donc à croire qu'il y a bien du trucage d'Adn derrière.
    Mais sûr que ce ne sont pas des copies conformes.

    Dommage pour toi qu'elle ait vécu un siècle trop tôt alors. :P

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...