vendredi 19 mai 2017

[K-Drama] « Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo », plongée au milieu des princes de Goryeo

Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려
Je suis lancé – le plaisir de la découverte aidant amplement – dans un petit marathon coréen, une parenthèse pour l’amateur de productions télévisuelles japonaises que je suis. Après le très convaincant (pour ne pas dire magnifique #fanboy) drama Goblin, the Lonely and Great God (que je continue de reregarder inlassablement en ce moment même – une dépression post-Goblin qui touche plusieurs personnes chez les dramavores), je ne pouvais que continuer l’aventure. Pour l’instant, je souhaite me concentrer essentiellement sur des séries récentes et Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo (달의 연인-보보경심 려, 20 épisodes diffusés entre août et novembre 2016) remplissait pas mal de critères intéressants. Je ne suis pas autant emballé qu’à la suite de Goblin, mais ce deuxième drama coréen m’a quand même satisfait et offert de bons moments de visionnages.

Cette série nous raconte l’histoire d’une jeune femme qui fait face à de nombreuses déceptions dans sa vie personnelle. Un jour en tentant de sauver un enfant de la noyade, elle fut transportée plusieurs centaines d’année dans le passée. Elle se retrouva alors dans le corps d’Hae So, une jeune femme recueillie par la famille du 8e prince et fils du premier roi de Goryeo. C’est le début d’une nouvelle vie mouvementée aux côtés des princes royaux.

Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려 - IUMoon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려
Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려 - IUMoon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려
Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려
Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려
Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려

Comme je le disais précédemment, je me doutais bien que je n’allais pas retomber immédiatement sur une nouvelle perle en essayant un second drama coréen. Assurément, Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo n’en est pas une. Mais, une fois ce constat accepté, je dois aussi reconnaître que j’ai aimé la série. En fait, pour être plus exact, au-delà du simple fait que j’avais vraiment envie de savoir comment l’histoire allait avancer et se finir, ce que j’ai ressenti avec le dernier épisode a été suffisamment fort. Cette fin m’a pas mal touché et elle clôture de belle façon cette série aux vingt épisodes quand à eux assez inégaux.

Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려 - IUMoon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려 - IUDisons que la série se divise plus ou moins en deux parties, de 10 épisodes environ chacune. La première est bonne et moyenne à la fois : son principal intérêt, c’est le personnage principale Hae Su interprétée par la belle et convaincante IU. Elle porte la série sur ses frêles épaules. La seconde partie qui démarre avec une mort importante est bien plus percutante ; Hae Su reste un des principaux intérêts de la série, oui, mais l’histoire devient elle aussi intéressante avec quelques autres personnages qui se dévoilent (enfin). En effet, la série gagne en maturité et en profondeur progressivement, lentement mais sûrement. Tout comme ses personnages. Et cette progression est intéressante, mais avec beaucoup d’allers et retours qui influent aussi sur l’intérêt inégal que l’on peut avoir d’un épisode à l’autre. Il y a enfin le dernier épisode, comme je le disais, avec encore une superbe Hae Su/IU. Il n’y aurait pas eu cet ultime épisode (allez, disons les deux derniers), j’aurais été probablement plus sévère.

Le scénario avec cette jeune femme perdue au milieu d’une armée de princes beau gosses et pour beaucoup, on va vite le comprendre, avides de pouvoir (l’appel du trône quoi), c’était tellement bateau et déjà-vu maintes fois. Que ce soit Wook (joué par Gang Ha Neul), le gentil et intelligent huitième prince, mais au final avide. So (joué par Lee Jun Gi), le sombre et ténébreux prince, balafré, malmené mais qui ne cherche, sans le savoir/reconnaître, qu’à être aimé. Oooh... Etc. Tous les princes ont des personnalités stéréotypées, et si certains se révèlent au fur et à mesure que la série avance, ça reste toujours assez tardif. Wook, lui, m’aura même complètement déçu, malgré un bon lancement et même si j’ai eu un peu de pitié pour lui à la fin.
J’ai quand même appris à apprécier So, le quatrième prince et principal protagoniste de l’histoire (avec Hae So), qui on le sait assez vite deviendra quelqu’un d’important alors qu’il n’était plus rien au sein de la famille royale.
Le 14e prince Wang (joué par Ji Soo, que je suis aussi en ce moment avec la série Strong Woman Do Bong Soon) m’aura agréablement surpris dans la dernière partie de la série (alors qu’il était presque transparent au début), surtout par sa relation vraiment touchante avec Hae Su ; j’étais aussi triste pour lui. Les personnages sont très nombreux (peut-être trop), mais je me contenterai ici de ces quelques vagues commentaires.

Le scénario, parallèlement à la lutte de pouvoir, met beaucoup l’accent sur les histoires sentimentales d’Hae So. J’ai apprécié les couples, il y a de belles scènes indéniablement, une conclusion touchante, mais il manquait un petit quelque chose pour totalement me convaincre totalement.

Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려 - IU
Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려
Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려

À côté de tout cela, Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo possède assurément de belles qualités qui en font une série agréable à regarder : la qualité de la réalisation, la restitution historique (l’Histoire de Goryeo évidemment, même si ça reste une fiction – la série m’a amené à lire un peu à côté sur l’Histoire médiévale de la Corée que je méconnais totalement – et aussi un OST plutôt agréable qui accompagne joliment le drama (ma piste préférée). Le personnage d’Hae Su, c’est d’ailleurs assez impressionnant les longs et nombreux focus de la caméra sur son (beau) visage.
Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려 - IUToutes ces différentes qualités en font vraiment une série agréable. Je ne vais pas le nier. Je ne me suis jamais totalement ennuyé ; il y avait seulement des séquences plus ou moins longues que j’avais hâte de voir passer pour retourner à ce qui est intéressant.
Au final, ce n’est pas une déception, c’est surtout que j’étais un peu déçu d’être aussi peu surpris.

Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo - 달의 연인-보보경심 려
Enfin, quoi qu’il en soit, je suis content d’avoir regardé Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo. Même si je l’ai finalement pas mal critiqué ici, je lui reconnais quelques qualités indéniables, le personnage d’Hae Su est aussi un argument satisfaisant à lui seul. La série gagne qui plus est en profondeur et en intérêt d’épisode en épisode. C est une fresque semi-historique également intéressante. Une série qui se termine avec un très bon et touchant dernier épisode (combien de séries ratent leur final ?). Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo met surtout du temps à se dévoiler, une timidité scénaristique peut-être regrettable étant donné les promesses. Je me pose enfin une question : que voulait dire So à la toute fin de la série ? Le scénariste veut nous laisser penser qu’il la trouvera ? L’exposition ? À nous sans doute de l’imaginer, d’imaginer ce que l’on souhaite y voir.

--------
[Les critiques de Moon Loverssur Ecrans d’Asie]

5 commentaires:

  1. Merci pour ce post :)
    Je l'ai trouvé intéressant, car je suis complètement à l'opposé de tes opinions: Hae Su, pour moi, a été largement arnaquée par le drama, car écrite de façon très faible (elle fait partie d'une vague de personnages féminins de Kdramas de 'cette période' que je trouve malheureusement floués par les scénaristes), et je trouve que la seconde moitié souffre beaucoup de son rythme et son écriture, si bien qu'elle détruit tout ce qui avait été posé dans la première. Du coup, c'était intéressant de te lire !!!

    Quant à la fin...
    Il y a des gens qui demandent une saison 2, et techniquement la série originale en a une, mais je pense pas qu'on la verra... donc on va rester avec nos questions. Arf. (mais apparemment la suite à la série originale n'était pas très bonne, donc peut-être qu'on échappe à quelque chose ?)

    Merci pour l'article~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! ;)

      Comme je le disais sur Twitter, j'ai lu ta critique et m'a fait pas mal réfléchir sur mon propre ressenti face à cette série.
      Cette différence de point de vue est bien intéressante. Peut-être qu'elle tient du fait que je n'ai pas ressenti, pendant tous les premiers épisodes, une réelle attache pour les princes et leur histoire/caractère. Du coup, la personnalité d'Hae Su plus marquée a comblé ce "manque" (mon point de vue masculin peut jouer aussi, ce que j'avoue pleinement).
      Je suis bien d'accord avec toi sur le fait que le personnage de Wook a été assez malmené dans la seconde moitié de la série.
      Il y a pas mal de ratés dans le scénario de la seconde moitié, oui, c'est vrai (d'où les "allers-retours" dont je parlais), mais je trouve que c'est compensé par une tension plus forte qui maintient du coup l'attention du téléspectateur. Au cours des premiers épisodes, ça fait quand même un peu "cour de récréation", avec tous ces beaux princes autour de la jolie jeune femme, même si on a en filigrane les prémices des retournements à venir et que c'est ponctué par des séquences franchement pas mal (le rituel de la pluie par exemple, avec d'ailleurs l'une des plus belles scènes entre Hae Su et So).

      Han, oki pour la saison 2. Mais perso, j'aimerais que cette série en reste là. La conclusion m'a plu, et une suite, c'est prendre le risque d'être déçu.

      Encore merci pour ton commentaire et cet échange bien intéressant ! :D

      Supprimer
    2. Et de mon côté, je ne peux que reconnaître que je suis entrer dans le drama en tant que grande fan de Lee Jun Ki, et que cela a peut-être bien joué sur ma perception aussi ! Par ailleurs, je pense que ce qui a pas mal teinté mon avis est également que j'ai écrit sur ce drama pendant sa diffusion, chaque semaine. Si tu veux voir ce que ça donnait, cela ressemblait à ça: http://www.milady-s-stuff.fr/2017/01/cernes-recap-moon-lovers-scarlet-hearts-ryeo.html Et après ça, on avait des batailles de commentaires, haha. Mais surtout, c'est vrai que décortiquer le drama n'a pas aidé, je pense, dans la seconde moitié. Parce que c'est là qu'il y avait les soucis de rythme, et l'écriture la plus fragile... et forcément quand tu passes six pages par semaine à discuter de l'écriture du drama, ça joue sur l'appréciation, je pense. Je pense aussi que justement: j'ai vu le drama pendant la diffusion. Je ne veux pas dire de bêtise, mais tu as dû le regarder un peu plus en marathon une fois terminé ? Alors que du coup, de mon côté, la tension avait le temps de retomber en une semaine d'attente, si bien qu'il y avait ça aussi en moins pour tenir la seconde partie.

      En fait, ce que j'essaie de dire, c'est que je pense que les façons de regarder le drama jouent également beaucoup sur la perception :)

      Je suis d'accord avec toi, je préfère qu'on en reste là pour la fin :) Je suis à vrai dire rarement fan des saisons 2 pour les dramas. Il y a des exceptions, bien entendu, mais j'aime chez les dramas le fait qu'on ait des histoires avec un début et une fin, et les "rajouts" sont rarement à la hauteur~

      Supprimer
    3. Je viens de lire ta chronique épisodes par épisodes, bon pas à 100%, il y en a beaucoup à lire, mais une bonne grosse partie. C'est du décorticage en règle jusqu'au noyau. x) C'est assez révélateur le glissement de ton avis autours des épisodes 10-13 et la déception qui monte parallèlement à l’accélération de l'intrigue pour le trône et les bonds temporels réguliers (qui il est vrai ont un peu haché l'intrigue).

      Sinon, oui, j'ai regardé cette série en mode "marathon", et forcement ça influe beaucoup sur ma critique. En fait, je regarde presque toutes mes séries ainsi. J'ai regardé quelques dramas japonais en mode simulcast ; c'est vraiment sympa cette impatience à attendre la suite, mais c'est un peu frustrant.
      Ce que j'apprécie dans le marathon de série, c'est de la vivre pleinement, sans pause (si ce n'est celle de "il faut dormir, boulot demain" xD). Parallèlement, on s'attarde sans doute moins sur les défauts et se focalise plus sur ce qui plait et qu'on souhaite voir juste après. Je vais juger en partie une série par sa capacité à me coller devant mon écran. Et pour "Scarlet Ryeo", il y avait justement des deux : -des séquences où 1 ou 2 épisodes me suffisai(en)t, -et, notamment vers la fin, où j'ai avalé les épisodes.

      C'est chouette de pouvoir discuter ainsi sur une série~

      Supprimer
    4. Ah mon Dieu, je t'ai mis le lien pour que tu voies l'idée, je ne pensais pas que tu lirais, c'est hypra long ! (donc oui, je comprends que t'aies pas lu à 100% haha... mais moi, j'avoue, j'aime bien relire mes articles comme celui-là, surtout quand j'ai pas vu les dramas depuis longtemps, ça me replonge dans le truc...bref).

      En effet, je pense que les bonds dans le temps ont fait énormément de mal à la série. Cela a fait passer beaucoup de choses à la trappe, qui auraient pourtant bien mérité qu'on s'y attarde. Enfin bon~ Il reste tout de même de bonnes choses heureusement, et dans l'ensemble, je l'aime quand même bien ce drama.

      Je comprends ce que tu veux dire pour le marathon. Perso, c'est vrai qu'en ce moment je fais surtout ça. En fait, j'aime regarder en simulcast quand je discute du drama en même temps, parce que j'aime le fait de décortiquer les épisodes. Mais si je ne fais pas ça (et je ne peux pas le faire sur des tonnes de dramas non plus, parce que ça prend du temps), je préfère le marathon, parce que je gère mal la frustration également.

      Et en effet, je pense comme toi qu'on est plus indulgent en marathon, ne serait-ce aussi que parce qu'on n'a pas une semaine entre chaque épisode pour sortir de l'histoire, ruminer ou perdre son intérêt. Il n'y a pas longtemps, notamment, j'ai regardé Love Song, et c'est typiquement le genre de drama que j'aurais peut-être lâché en simulcast, car il y a un sacré ralentissement au milieu, donc avec une semaine entre chaque épisode, je pense que j'aurais eu du mal à me motiver, mais en marathon, bah, j'ai aimé. Et je pense que le marathon cela peut aussi permettre d'avoir plus une vision d'ensemble.

      J'aime les deux en fait :) J'aime le simulcast parce que j'aime décortiquer (et qu'il y a des séries qu'on apprécie encore plus comme ça ! non parce que bon, des fois, ça fait du mal à l'expérience, mais y a des dramas où plus on creuse, mieux c'est, heureusement) mais j'aime le marathon parce que j'adore, comme tu le dis, vivre pleinement une série, rester dans ce monde-là...

      Et moi aussi, je suis contente de discuter ♥

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...