jeudi 25 mai 2017

JY, de la pop musique japonaise venue de Corée

JY - Jiyoung - 知 英
Je disais dernièrement que je souhaitais parler de musique sur le blog. Je ne l’ai fait encore que trop rarement, alors que j’adore la musique japonaise. Il est temps de corrige cela. J’écoute depuis quelques mois une nouvelle chanteuse que j’apprécie de plus en plus : JY. Ce n’est peut-être pas mon artiste préférée, mais elle présente quelques caractéristiques qui s’inscrivent parfaitement dans l’actualité du blog et qui donnent envie de parler d’elle et de ce qu’elle fait.

JY est une chanteuse pop d’origine coréenne. De son vrai nom Kang Jiyoung, c’est une ancienne membre du groupe féminin coréen Kara qui semble avoir été assez populaire en Corée (ainsi qu’au Japon). Elle quitta ce groupe en avril 2014 pour des études à l’étranger, avant de revenir plus récemment sur scène en 2016, mais au Japon. Elle chante désormais sous le nom de JY et en japonais ; c’est de sa seconde et nouvelle carrière musicale dont je vais parler.

Liens divers : Site officiel //YouTube // Twitter // Instagram

J’ai découvert JY avec un drama japonais dont j’ai fait une critique sur le blog : Suki na Hito ga Iru Koto. Elle chante le thème principal de la série qui porte le même nom (voir le clip ci-dessous). J’avais alors beaucoup accroché à cette chanson, pour sa mélodie rayonnante remplie de bonne humeur. Ensuite, curieux, il fallait que je creuse un peu dans la discographie (encore assez limitée) de cette jeune femme de 23 ans. Et je suis tombé immédiatement sur « Fake ». Ce titre est alors passé chez moi en boucle, en boucle et encore en boucle. Pendant de nombreuses journées, ce titre tourna sans arrêt, sans que je m’en lasse. Il y a quelque chose d’assez mystérieux dans « Fake », de particulièrement séduisant et hypnotisant.



Entre les deux titres dont je viens de parler, j’ai aussi beaucoup écouté « Koiwo Shiteitakoto », une musique qui a encore pour caractéristique de rendre de bonne humeur, mais dans une ambiance plus de fête de fin d’année. C’est bien sympa, mais pas au niveau des deux autres titres. Par ailleurs, elle a commencé sa carrière en tant que JY en particulier avec « Radio » que je n’aime pas tant que ça (et que je trouve peut-être bien trop occidentalisé visuellement).

JY - Jiyoung - 知 英 - Many Faces
Si je veux parler de JY aujourd’hui, c’est également parce qu’elle a sorti le 10 mai dernier son nouveau premier album « Many Faces ~ Tamensei ~ » que je me suis évidemment acheté. Et j’aime beaucoup. On y retrouve notamment bien évidemment les dernières chansons dont j’ai parlé précédemment (et d’autres que je n’ai pas évoquées, mais pas « Radio »), ainsi que plusieurs nouveaux titres (ou alors des pistes B des singles pour certains, mais pas sûr étant donné que je n’ai aucun des CD en physique, seulement en démat’ avec iTunes).
Sur sa chaîne Youtube, on ne peut écouter (et regarder) que le très chouette et pétillant « Jyoshimodoki » (voir le clip ci-dessous) qui correspond à la piste 7 de l’album où elle se montre sous plusieurs visages.
Je ne vais pas revenir sur l’ensemble des 12 pistes, mais quelques-unes m’ont plus marqué. En particulier « Many Faces » – qui porte donc le nom de l’album – ; ce titre est vraiment surprenant et réussi avec son ambiance jazzy qui tranche avec le reste de l’album qui lui s’inscrit classiquement dans une pop plus traditionnelle. Et « Boogie Woogie », la piste 9, qui m’aura fait beaucoup rire lors de la première écoute ! « C’est qui ça, c’est qui ça ? C’est qui ça, c’est qui ça ? » Oui une partie des paroles est en français. Au-delà de cet amusement, cette musique est assez dynamique et entraînante ; j’aurais aimé un clip avec, je suis sûr qu’il aurait pu être très bon. « Taisetsuna », la piste qui suit, revient vers plus de douceur, mais avec une très belle mélodie. De manière générale, l’ensemble de l’album est concluant et bien dosé. Après plusieurs écoutes, je ne m’en lasse pas.


Bref, c’est un premier album réussi pour cette chanteuse qui mérite l’attention des amateurs de pop japonaise (et coréenne ?). JY a une voix qui n’est pas dénuée de charme. Elle ne surprendra peut-être que très peu, mais c’est vraiment plaisant et quelques-unes de ces chansons sont vraiment réussies ; j’en souhaite encore plein d’autres pour la suite de sa nouvelle carrière nippone. J’espère que vous aimez ou que vous aimerez aussi.

2 commentaires:

  1. Merci pour cet article Balmung^^
    Je connais un peu KARA mais je ne suis qu'un peu la scène musicale, et je ne savais pas qu'une de ses membres s'était reconvertie, même si j'ai écouté plus d'une fois le thème de "Sukina Hito ga iru koto", j'avais pas fait le lien. Je vais aller écouter ça ateentivement :)
    Pour ton info, en 2014 Ji Young a participé à un webdrama coréen avec les autres membres de KARA, qui s'intitule KARA: Secret Love. Elle joue dans l'épisode 3. Je te laisse un lien, si jamais tu veux y jeter un oeil (c un lien VOSTA):
    http://kissasian.com/Drama/Secret-Love
    Voilà.
    Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais vu qu'elle était qualifiée d' "actrice" sur certains sites, mais je ne savais pas spécialement pourquoi. Oki, merci pour l'info !
      Du coup, j'espère que tu apprécieras JY ! ;)
      Merci pour ton commentaire~

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...